Comment écrire une bonne histoire (10 conseils pour écrire une nouvelle).

l'art de bien écrire, écrire une nouvelle
MailyBlog 64 - Comment écrire une bonne histoire (10 conseils pour écrire une nouvelle).

Comment écrire une bonne histoire (10 conseils pour écrire une nouvelle).

MailyBlog #64

Olà Fourmiz !

Écrire une bonne histoire c’est comme préparer un gâteau...

Quand on respecte les mesures et qu’on y met les bons ingrédients dans le bon ordre...

Impossible de rater la recette !

Si tu sais écrire une bonne nouvelle, tu connais la structure d’une bonne histoire...

Dès lors, impossible de faire un mauvais roman !

Voici les 10 ingrédients d’une bonne histoire !

10 conseils pour écrire une nouvelle !

Le scénario

Insolite et original !

Il doit répondre aux interrogations du lecteur, sous peine de laisser celui-ci sur sa faim.

Évite de faire un Lost 2.

L’action

Intense et crédible !

Évite le genre : cascade Bollywoodienne !

Le style

Sobre et incisif !

Ton style doit s'appuyer sur des mots choisis.

Le rythme

Rapide et haletant !

Pas le temps de décrire comme Flaubert dans une nouvelle.

La longueur

Court et dynamique !

7500 mots est selon les experts, le nombre de mots parfait pour raconter une bonne histoire sans fioriture.

Tu trouves cet article utile ? Partage le 😉  >>


Les personnages

Hauts en couleurs et insolites !

Peu de personnages pour ne pas te perdre et perdre tes lecteurs !

L’émotion

Les sens et les sentiments !

Utilise des verbes de sensation, d'émotion, de sentiment.

L’époque

Utile et choisie !

N’oublie pas, on choisit l’époque pour porter l’histoire et pas l'histoire pour raconter une époque.

Le décor

Fort et imagé !

Créer une ambiance unique pour plonger tes lecteurs dans un univers unique !

La mise en forme

Professionnelle et impeccable !

Sans ça, impossible de se concentrer sur l’histoire !

 

À demain,

Ethan

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Encore un article très intéressant, j'aime bien la comparaison de "l'étranger qui débarque et qui vide le frigo" "

 

Claudine Fouache