5 trucs simples pour écrire une quatrième de couverture digne d'un bestseller (narration et caféine)

Comment écrire un résumé de livre impactant ?
5 trucs simples pour écrire une quatrième de couverture digne d'un bestseller (narration et caféine)

Olà fourmiz !

 

Exceptionnellement, nous avons permuté nos places avec Ethan pour vous offrir une joyeuse collaboration.

 

Je m’appelle Martin, je suis le rédacteur du blog Narrationetcafeine.fr et aujourd’hui je vous propose de vous donner un plan d’action pour rédiger une 4ème de couverture qui donnera envie à n’importe quel quidam de lire votre roman.

 

Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec la notion, la quatrième de couverture constitue le dos d’un livre. Elle peut contenir plusieurs éléments dont le résumé, une biographie mais aussi plusieurs autres choses que vous allez découvrir dans la suite de cet article.

 

En soi, ça n’a l’air de rien mais c’est sans doute l’élément le plus important pour vendre votre récit. Si vous en doutez, je vous invite à aller en librairie et à réfléchir à ce que vous regardez en premier dans un livre. Mon petit doigt me dit que vous visualiserez les choses dans cet ordre :

  1. La couverture
  2. Le titre
  3. Le résumé au dos du livre
  4. La première page

Mon petit doigt me dit aussi que si vous achetez un livre, c’est surtout parce que l’histoire vous semble intéressante. Et où peut-on rapidement découvrir un aperçu de l’histoire ?

 

A la quatrième de couverture. Bonne réponse.

 

Maintenant que vous comprenez mieux son importance, il s’agirait de savoir exactement comment on fait. C’est là que mon plan d’action entre en jeu.

 

J’ai analysé les résumés de plusieurs bestsellers et j’en suis ressorti avec 5 trucs que l’on retrouve chez la plupart des livres à succès.

 

Imaginez si vous arriviez à les maîtriser…

Le résumé de la quatrième de couverture doit être court

On va commencer par un conseil un peu bateau mais nécessaire. Le résumé de votre quatrième de couverture doit être court.

 

La raison est simple. Votre lecteur doit choisir entre vous et des milliers d’autres références et il n’a pas le temps. Il a les gosses qui l’attendent à la maison, des devoirs à rendre ou pire le prochain épisode de Game of Thrones vient de sortir (et là, vous êtes mal, parce qu’il va rentrer très vite…).

 

Bref, évitez d’être le livre qu’on repose parce que le résumé est trop long et facilitez la vie à votre lecteur.

 

Pour vous donner une idée, les résumés de bestsellers que j’ai lus faisaient tous entre 2 et 3 paragraphes.

 

Bien sûr, vous pouvez faire plus long mais gardez toujours en tête que la 4e de couverture d’Harry Potter à L’Ecole Des Sorciers, c’est deux paragraphes…

Comment donner au lecteur l'envie d'acheter son livre
Le résumé de la 4ème de couverture doit être court et comporter une idée forte

La 4ème de couverture doit comporter une idée forte

Dans la partie précédente, je vous expliquais que le résumé devait être court. C’est facile à dire mais comment résumer efficacement son livre ?

 

Pour moi, pour un bon texte de quatrième de couverture, il faut se concentrer sur l’idée forte de de votre roman et pas s’éparpiller au-delà.

 

Interrogez-vous sur ce qui fait l’originalité de votre livre par rapport au roman du même genre et développez là dans votre résumé.

 

En lisant votre 4ème de couverture, le lecteur doit comprendre en 2 secondes le genre du roman, les enjeux et l’originalité de votre livre par rapport à vos concurrents.

 

Pour vous aider à mieux visualiser, je vais vous donner un mauvais et un bon exemple tiré du même roman à succès : L’Apprenti Epouvanteur de Joseph Delaney.

 

Dans le livre que j’ai à la maison, le résumé comporte cette unique mention :

 

« Attention ! Histoire à ne pas lire la nuit… ».

 

Il s’agit de l’exemple typique de ce qu’il ne faut pas faire. On ne sait pas de quoi parle le récit. On a la vague intuition que ce sera une histoire d’horreur alors que ça se rapprocherait plutôt de la fantasy. Bref, en tant que lecteur, on ne sait pas pourquoi choisir ce livre.

 

A l’inverse, si on lit le résumé du site Babelio, on trouve quelque chose de plus vendeur :

 

« (…) Thomas Ward, le septième fils d'un septième fils, devient l'apprenti de l'Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire... Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l'horreur commence... »

 

Ce résumé est loin d’être parfait mais au moins il se concentre sur l’idée forte du livre : un 7e fils doit apprendre à devenir Epouvanteur (originalité) et va devoir affronter une sorcière maléfique (enjeux + genre).

 

 

Maintenant que vous comprenez l’importance de se concentrer sur une idée forte au dos du livre, vous vous demandez sûrement comment développer cette idée. Ça tombe bien car dans la prochaine partie, je vous donne une structure clef en main d’écriture de quatrième de couverture.

Comment écrire un bon résumé grâce à la structure « il est (…) mais » ?

Je ne sais pas si vous y aviez prêté attention mais beaucoup de bestsellers utilisent la structure « il est (…) mais » pour écrire leur quatrième de couverture.

Elle consiste à écrire le résumé selon le schéma suivant :

 

  1. Une brève description du héros et de son univers (premier paragraphe)
  2. Suivie d’un « mais » introduisant un problème, un antagoniste ou un élément perturbateur(deuxième paragraphe)

 

Observez bien cet exemple du tome 1 du bestseller After d’Anna Todd, je vous ai mis en gras la structure « elle est (…) mais » (le héros dans cet extrait est une héroïne ;)) :

 

« Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée (description de l’héroïne). Elle contrôle sa vie. Son petit ami, Noah, est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux... Mais ça, c'était avant qu'il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c'est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé. Grossier, provocateur et cruel (son problème/l’élément perturbateur de sa vie), c’est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle. Cet homme ingérable fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque(toujours le problème introduit par le « mais »)... ».

 

Cette structure marche pour tout type d’histoire et est récurrente dans les quatrièmes de couverture des bestsellers. On la retrouve notamment chez l’un des livres les plus vendus de notre époque : Harry Potter à l’Ecole Des Sorciers.

 

« Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent(description= 1er paragraphe), voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours.

            Qui est donc Harry Potter ? Et qui est l’effroyable V… le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? (« mais » + opposant= 2e paragraphe) »

 

Bien sûr, vous n’êtes pas obligés de suivre cette structure pour réussir votre résumé mais sachez que cette formule fonctionne et qu’elle peut vous servir.

 

Pour la suite de cet article, je vais m’écarter un peu du résumé pour vous parler d’éléments annexes de la 4e de couverture mais qui peuvent améliorer vos ventes de livre.

Inclure des critiques positives au dos du livre

Comment rédiger un avis ou un blurb !
Inclure des critiques positives au dos du livre

J’enfonce peut-être des portes ouvertes mais mettre quelques critiques positives de votre livre dans la 4e de couverture peut donner envie à certaines personnes de lire votre récit.

 

Entendons-nous bien, mettre une critique de tata Simone ou d’un lecteur inconnu du grand public ne compte pas. C’est très bien pour vos réseaux sociaux mais sur le dos de votre livre on recherche des commentaires de professionnels, c’est-à-dire :

  • des auteurs reconnus
  • des journaux
  • des blogueurs/youtubeurs
  • éventuellement, d’autres personnalités publiques

Pour y arriver, une solution simple consiste à proposer à ces professionnels une copie de votre livre (numérique ou papier) pour avis ou pour un article.

S’ils acceptent, demandez-leur si vous pouvez mettre ce dernier dans votre quatrième de couverture.

 

 

Petite astuce offerte par la maison : on n’y pense pas toujours mais les journaux locaux et les blogueurs /youtubeurs aux audiences moyennes sont souvent plus accessibles. Pensez à vous adresser à eux ;).

L’estocade : structurer visuellement la quatrième de couverture

Ultime étape pour parfaire sa 4ème de couverture. On rentre dans le top du top de ce qui se fait de mieux. L’idée est d’attirer visuellement l’attention du lecteur grâce à la typographie.  Vous pouvez choisir de déléguer cette tâche mais si vous êtes en auto-édition, ces quelques conseils vous seront précieux :

  1. Mettez le titre en très gros (en gras + capital + une couleur/une texture)
  2. Ecrivez un slogan qui résume le livre en un peu moins gros (en gras + capital)
  3. Rédigez le résumé dans une taille plus petite (minuscule +vous pouvez mettre les premiers mots en gras dans une taille plus grande)
  4. Mettez les commentaires positifs de professionnels dans une taille plus petite que le résumé (minuscule+ italique + gras)
  5. Incluez une biographie, séparée visuellement du corps du texte, dans une taille similaire (gras)

Si vous souhaitez consulter un exemple réussi de quatrième de couverture, je vous conseille de jeter un œil à celle de Prince Captif l’intégrale de C.S. Pacat aux éditions Bragelonne. Elle est top !

 

 

Comme je ne l’ai pas retrouvé sur internet, je vous ai fait un petit schéma :

Comment créer une couverture de roman ?
Quatrième de couverture schéma - © Narration et caféine

Cet article s’achève ici, je remercie Ethan pour m’avoir si chaleureusement accueilli sur son blog. Vous pourrez d’ailleurs retrouver son article sur la méthode d’écriture de Kurt Vonnegut sur mon blog !

 

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout. J’espère qu’il vous aura intéressé. Si c’est le cas, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire, je me ferais un plaisir d’y répondre.

 

Martin

 

Merci beaucoup pour cet article et cet échange très sympa Martin !

Vraiment foncez sur son blog, c'est de l'or en barre !

 

Ethan 

Si tu découvre mon blog avec cet article, sache que j'écris un mail par jour pour mes abonnés !

 

Un mélange entre une newsletter et un article de blog !

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici https://mailchi.mp/a01716b7182b/mailyblog

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Je profite de ton annonce pour te remercier pour tous tes partages. La diversité des thèmes est fort appréciable. "

 

 Peggy-Laure Bernard