· 

6 conseils pour te lancer dans l’autoédition (ou le business en ligne en général)

6 conseils pour te lancer dans l’autoédition (ou le business en ligne en général)
6 conseils pour te lancer dans l’autoédition (ou le business en ligne en général)

6 Conseils que j'aurais aimé avoir au moment de lancer mon entreprise !

La création d’entreprise fait peur ! Pour la majorité des Français, c’est synonyme de risque et d’insécurité financière. Sais-tu que la moyenne d’âge pour la création d’une première entreprise en France en 2017 est de 37ans ?

 

En effet, il semble risqué de créer une entreprise, de lever des fonds et de se lancer alors qu’une entreprise sur deux ferme ses portes au bout de 3 ans d’existence.

 

Mais j’ai une bonne nouvelle pour toi !

 

Aujourd’hui, créer un business en ligne coûte moins de 50€ par an (Prix de l’hébergement du site internet). Tu peux même trouver des solutions gratuites pour l’hébergement au début. S’inscrire en tant qu’autoentrepreneur ne coûte rien, zéro euro et comporte de nombreux avantages.

 

Notamment : 

  • Tu paies des charges sociales seulement si tu fais du chiffre d’affaires.
  • Tu ne paies pas la taxe foncière des entreprises avant la troisième année grâce à l’ACCRE.
  • Tu es exonéré de TVA.     

 

Maintenant, j’ai une question pour toi, qu’attends-tu pour te lancer ?

 

Après tout, cela ne coûte pratiquement rien et peut potentiellement rapporter gros ou au moins mettre du beurre dans les épinards en fin de mois !

 

Vous allez me dire : « Oui, mais moi je suis étudiant, je n’ai pas le temps ou je suis salarié je ne peux pas quitter mon job comme ça ! »

 

Je suppose que comme tout le monde tu dors environ 8h par jour, c’est bien et je le recommande. Moi j’essaie, car c’est important pour la santé. Tu travailles pendant 8h : salarié ou étudiant, c’est environ le temps que l’on passe chaque jour à travailler, pas vrai ? Ma question est : qu’est ce que tu fais durant les 8h qui reste dans ta journée et le weekend ? Je suppose que tu te détends, tu profites de ta famille et de tes amis, tu fais du sport, tu fais tes courses et tes papiers, etc. Ce sont des activités et des loisirs importants voir obligatoires, n’est-ce pas ? Mais pense maintenant au nombre d’heures que tu passes à faire des activités non constructives, comme zapper devant la télé, scroller ton fil d’actualité Facebook, regarder tes notifications à chaque sonnerie de ton téléphone, jouer à Candy Crush ... Je ne suis pas là pour te juger, je ne suis pas parfait bien au contraire, mon vice à moi c’est YouTube. Mais imagine que tu gagnes 2h par jour et que tu les consacres à monter ton business en ligne et à te former. Imagine qu’en travaillant 2h par jour tu réussisses avec un équivalent de 3 mois à temps plein à créer ta boite, c’est-à-dire 2hx210 jours = (35hx4sem)x3mois !

 

Je te raconte ça parce que c’est ce que j’ai fait et si je l’ai fait toi aussi tu peux le faire !

 

Mais revenons-en à nos moutons ou plutôt à nos livres parce qu’ici on parle autoédition. En France selon un sondage réalisé par OpinionWay en 2009, plus d'un million de manuscrits terminés prennent la poussière dans les tiroirs des Français ! Il va de soi qu’ils sont écrits, car l’écriture est une passion pour leur auteur. Pourquoi ne pas faire de ta passion ton métier ? Comme on l’a vu plus haut, pas la peine de démissionner ou d’arrêter tes études, juste de te lancer...

 

Je sais que plusieurs d’entre vous sont prêts à se lancer, mais n’osent pas, que se soit par peur, par flemme, parce qu’ils ne se pensent pas légitimes ou pour quelque autre raison que l’on se donne et qui ne sont bien souvent que des excuses pour ne rien faire...

 

Du coup, si tu souhaites te lancer (je suppose que c’est le cas si tu lis cet article), je vais te donner 3 conseils (+ 3 autres en bonus qui me sont venus tout en écrivant cet article) pour t’aider à démarrer ton business en ligne. 6 Conseils qui vont t’aider à te lancer pour vivre de ta passion et gagner ton indépendance en terme de temps, de lieu de vie, de travail, et d’argent.

 

6 Conseils que j'aurais aimé avoir au moment de lancer mon entreprise !

Conseil 1 : N’attends pas d’être parfait !

N’attends pas d’être parfait !
N’attends pas d’être parfait !

Souvent derrière notre envie de réussir on idéalise la réussite des autres et de nos modèles. On regarde les gens qui ont du succès : les stars, célèbres, reconnus, respectées. Des gens qui on du blé dans les poches, une Ferrari ou même plusieurs, une bonne santé, qui profite de magnifiques voyages, ou qui ont des millions de followers sur instagram, etc. Et l'on se dit : moi aussi je veux ceci ou cela ! Mais il faut bien comprendre que ce ne sont que les conséquences de la réussite. Ce dont on parle rarement c’est de ce qui mène à la réussite ! Oui, on ne va pas te parler de l’idée, du processus de création, des centaines d’heures de travail, de la mise en place d’un contenu, de longues nuits de rédaction d’un livre ou des heures voir années passées par les groupes de musiques à répéter dans une cave humide et froide avant de remplir l’Olympia... pourquoi, parce que ce n’est pas glamour, ce n’est pas vendeur ... et que personne n’aime s’entendre dire que pour avoir le succès qu’on mérite il va falloir travailler. Le succès n’arrive jamais du jour au lendemain, il nécessite du travail, de l’abnégation, de la rigueur...

 

  • JK Rollings avant de connaitre le succès avec Harry Potter a toqué à la porte de 12 maisons d’édition.
  • Michael Jordan s’est fait virer de plusieurs équipes de basket, car considéré comme trop mauvais.
  • Charles Aznavour a reçu les critiques de ses professeurs : selon eux il était trop petit et trop moche pour réussir dans la chanson !
  • Walt Disney a fait faillite plusieurs fois avant de devenir l’entreprise que l’on connait aujourd’hui.   

 

Les gens qui ont du succès ne sont pas devenus bons dans leurs domaines d’un claquement de doigts, ils ont mis en place des actions. C’est ce que je veux te faire comprendre ici, c'est qu'il vaut mieux fait que parfait. Il faut mieux des actions imparfaites que de ne rien faire. Ne pas toujours repousser au lendemain sous prétexte que ce n’est pas parfait pour au final ne rien avoir fait au bout d’un an. Tu ne vas pas devenir bon dans ton domaine en rêvant du succès, avec une pensée positive ou en emmagasinant des connaissances sans les appliquer. C’est sur le chemin que tu obtiendras les résultats qui te mèneront au succès. Alors certes, on n’a pas tous autant d’ambition qu’un Léonardo Dicaprio ou un Warren Buffet (*voir ma définition du succès et de la réussite ci-dessous), mais pour atteindre ses rêves et ses objectifs, il faut commencer quelque part ! Je ne sais pas toi, mais moi quand je regarde les premiers films de Léonardo je suis loin de le trouver bon et pourtant ce sont ses débuts dans le cinéma qui ont fait de lui l’un des acteurs les plus célèbres aujourd’hui. Il a commencé sa carrière dès son plus jeune âge en suivant assidûment des cours de comédie et en tournant dans des publicités.  

 

* Pour moi, la réussite c’est une notion subjective que tu as à définir pour toi. Réussir c’est manifester ce qui est important pour-soi. Je voudrais que cela soit bien clair pour toi, car tu ne dois absolument pas te comparer aux autres en termes de succès, mais le définir : avoir du succès, qu’est ce que cela signifie pour toi. Par exemple, pour une personne être champion d’athlétisme départemental signifiera avoir du succès, pour une autre ce sera d’être champion olympique. Le principe c’est de s’autoriser à designer sa vie mesure.

 

Donc n’attends pas d’être bon, prêt et que tout soit parfait pour te lancer ! Lance-toi d’abord et ensuite tu deviendras bon !

Conseil 2 : Arrête de te poser des questions !

Arrête de te poser des questions !
Arrête de te poser des questions !

Il faut vraiment éviter de se poser trop de questions. Si tu te poses trop de questions, tu ne feras jamais rien ! Et cela fonctionne dans tous les domaines de ta vie.

 

Quand je parle d’arrêter de te poser des questions, c’est principalement celles que notre petite voix intérieure va nous répéter sans cesse : Est-ce que je suis capable ? Est-ce que je suis assez bon ? Est-ce que je suis légitime dans mon domaine ? Est-ce que je suis assez formé ? Est-ce que j’aurai le temps ? Ou des affirmations carrément négatives comme : de toute façon, je ne réussis jamais rien pourquoi ça changerait ! Je suis nul ! On va encore se foutre de moi parce que j’ai échoué, etc. Cette foutue voix intérieure que l'on appelle le doute !

 

Il faut bien comprendre une chose, c’est que tout le monde doute ! Je doute, Léonardo Dicaprio doute, Elon Musk doute, même la personne la plus confiante doute quand elle a à entreprendre une chose qu’elle ne maîtrise pas. Le seul moyen de ne plus douter, c’est de savoir que l’on est capable et donc de passer à l’action. Il y a l’état d’esprit de la personne avant qui se demande si elle est capable, si elle a les ressources et l’état d’esprit de la personne après, fière d’avoir réalisé ce qu’elle a entrepris. 

 

Beaucoup se font une montagne de la création d’entreprise, car ils regardent le sommet et se mettent à douter d’eux-mêmes et de leurs capacités. Si c’est ton cas, évite de regarder la montagne devant toi ; pour atteindre le sommet contente-toi de mettre un pied devant l’autre et d’avancer. Fixe-toi un plan d’action et vas-y étape par étape.

 

Contente-toi de faire ce que tu sais et peut faire dans l’instant T. Les réponses à tes questions viendront au fur et à mesure de ton parcours. Si tu essayes déjà d’avoir les réponses à comment gravir les derniers 200 mètres de la montagne, c’est le meilleur moyen de ne jamais faire le premier pas. Donc, n’attends pas demain ou la semaine prochaine, dès aujourd’hui mets en place une petite action et fais de même chaque jour. Suis un processus clair, précis et fais les choses dans l’ordre. 

 

Mais attention, qu’on soit bien clair entre nous ! Arrêter de te poser des questions ne veut pas dire arrêter de te former !!! Ne te désengage jamais de la progression. Quelqu’un qui se forme, qui apprend et qui applique ses connaissances est une personne qui réussira mathématiquement. Ne pense jamais que tu es au top parce que le monde évoluera sans toi et tu finiras par te casser la figure ! Donc, forme-toi, en lisant des livres, en écoutant des audios, en lisant des articles, en regardant des vidéos, en suivant des formations, des séminaires, des études, des conférences ou carrément en prenant un coaching personnalisé, peu importe, mais forme-toi. Cela te permettra par ailleurs d’être dans un éveil d’information et il n’y a rien de mieux pour ouvrir ton esprit à des choses que tu n’aurais jamais crues possibles.

 

Voici par contre les trois questions que tu dois te poser absolument :

  1. Pourquoi ? Pourquoi ai-je envie de faire ce projet ? Définis-le clairement !
  2. Ensuite pourquoi pas ? Qu’est-ce qui se passerait si je ne le fais pas ? Quel est le prix à payer si je ne fais rien ?
  3. Et enfin pourquoi pas moi ? C’est vrai, après tout, pourquoi toujours regarder les autres vivre vos rêves ?

Conseil 3 : Engage-toi !

Engage-toi !
Engage-toi !

Engage-toi avec toi même :

 

On parle souvent de motivation, quand on tape sur Google on voit souvent des vidéos ayant pour titre : comment être motivé ? C’est un sujet qui intéresse beaucoup de gens : voir que telle personne est motivée par son boulot que telle autre est motivée pour aller courir alors qu’il pleut dehors donne envie de connaitre leurs astuces et secrets pour rester motivé. En ce moment, comme je viens de lancer ce blog sur lequel tu lis cet article, on me dit souvent, c’est bien tu es motivé comme mec ! En réalité, la motivation ne joue pas tellement dans le processus de la réussite. La motivation sert à démarrer quelque chose.

 

Quand tu écris un texte ou un roman par exemple, tu es motivé au début : l’émulation de commencer quelque chose de nouveau, des idées nouvelles, un projet génial... Mais que va-t-il se passer si tu reprends l’écriture quelques jours plus tard ? Est-ce que tu seras encore motivé ? Probablement pas, surtout si entre-temps tu as eu le syndrome de la page blanche. C’est exactement ce qui arrive à la plupart des gens quand ils prennent de bonnes résolutions au Nouvel An. C’est pour cela que l’on entend souvent : de toute façon les résolutions du Nouvel An on ne les tient jamais ! La motivation ne te ne servira pas si par la suite tu ne mets pas en place des habitudes, de la discipline et de la récurrence.

 

Habitude. Discipline. Récurrence.

 

Dans l’exemple d’écrire un livre, il faut s’aménager un temps pour écrire, ne serait-ce que 15-30 minutes chaque jour, même si ce n’est qu’un paragraphe ou une idée pour garder le contact avec ce livre que l’on veut finir. Il y a de fortes chances que notre motivation ne soit pas au top chaque jour, mais la rigueur, la discipline et la récurrence vont finir par créer une habitude. On passe alors au stade suivant : on se sentira mal si on ne respecte pas cette habitude. Si on ne la fait pas, il va nous manquer un petit quelque chose dans notre journée pour qu’elle soit accomplie. Ces mécanismes vont prendre le relais par rapport à la motivation et te permettre de finir ton livre ou d’aller au bout de tes objectifs, quels qu’ils soient. C’est un principe essentiel à retenir dans le Business.   

   

Engage-toi vis-à-vis des autres :

 

Comme on l’a vu la motivation c’est bien, c’est comme une envie améliorée. Mais quand la motivation ne suffit pas, un autre levier nous pousse à progresser vers nos objectifs, c’est l’engagement. On a vu l’engagement vis-à-vis de soi-même, mais il faut aussi parler de l’engagement vis-à-vis des autres. Imagine quelqu’un qui s’arrête de fumer et qui le dit à tous ses potes, à sa famille. Il s’engage publiquement à arrêter et pour rester en cohérence avec ses propos, il se devra de continuer. Il aura beau vouloir s’en griller une juste pour la route, quand la motivation n’est plus là, il devra continuer parce qu’il a donné sa parole. C’est ce que l’on appelle le principe de congruence : la plupart des gens veulent rester en adéquation avec leur propos. C’est un outil très puissant qui est d’ailleurs utilisé dans la vente et le marketing pour te faire acheter plus. À noter que plus tu tiendras de personnes au courant, plus tu seras obligé de tenir ton engagement. Oui, c’est facile de dire : bon, ce n’est pas grave, il n’y a que ma copine, mon conjoint ou ma mère qui était au courant, je trouverai bien une excuse si ça foire.

 

Donc pour lancer son entreprise, il faut s’engager, s’engager auprès de sa famille et de ses amis bien sûr, mais aussi auprès de ses futurs clients. En agissant ainsi, on n’a plus d’autre choix que de lancer son projet. En plus, prendre l’engagement auprès de tes futurs clients te donnera l’avantage de commencer ta communication, d’avoir des retours positifs sur tes produits ou services même s’ils ne sont que des concepts ou des ébauches. (cf : conseil 4) Ce dernier point va te motiver à continuer et ainsi la boucle est bouclée.  

Tu as trouvé ces 3 conseils pour te lancer dans l’autoédition (et le business en ligne en général) instructifs et constructifs ?

 

Sache que j’ai partagé 3 autres conseils dans la même veine pour les membres Fourmiz VIP auquel tu peux accéder immédiatement si tu as envie de les lire sur la Zone Membre.

  • Conseil 4 : Avoir un produit à vendre !
  • Conseil 5 : Passez massivement à l’action !
  • Conseil 6 : N’ayez pas peur de l’échec !

Il te suffit juste d’entrer ton adresse mail dans le formulaire ci-dessous pour devenir membre VIP, tu seras redirigé immédiatement vers la suite de l’article en recevant le code d’accès à la Zone Membre dans un message qui s’affichera à l’écran.

 

Tu pourras en prime participer au sondage et voter pour le sujet du prochain d’article ! 

 

Quel sujet d’article t’intéresse le plus ?

 

1. Mon astuce pour optimiser, apprendre, et retenir de mes lectures de non-fiction.  

Ou

2. Les différentes casquettes de l’auteur autoédité.

 

 

 

Si tu ne souhaites pas t’inscrire, je te souhaite une bonne réussite dans tes projets de création d’entreprise et n’oublie pas de mettre en pratique les connaissances apprises et de passer à l’action.

 

Pour les autres, on se retrouve de l’autre côté sur l’espace membre pour les trois autres conseils !

 

 

Ethan J Pingault

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Écrire commentaire

Commentaires: 0