Comment se faire éditer (Astrid Stérin)

Astrid Stérin, Sylphe Rouge
MailyBlog 183 - Comment se faire éditer

Comment se faire éditer (Astrid Stérin)

MailyBlog #183

Olà Fourmiz !

 

Juste avant les vacances je t’ai publié deux MailyBlog pour t’aider à faire ton choix entre édition traditionnelle et auto-édition :

8 raisons de ne pas passer par une maison d’édition pour publier ton roman !

5 bonnes raisons de publier ton roman dans une Maison d’édition !

 

C’est à la suite de ces deux articles qu’Astrid Stérin a réagi par email comme beaucoup d’entre vous pour me donner son avis et discuter sur le sujet.

Il s’avère qu’Astrid partage son parcours d’auteure édité sur son blog L’Astre et la Plume qui est l’un des seuls blogs littéraires francophone que je consulte régulièrement depuis près d’un an.

Elle a une vraie personnalité et son blog regorge de conseils forts utiles pour les auteurs.

Astrid a publié son premier roman Le page de l’aurore chez Sylphe Rouge qui est une maison d’édition toute jeune et qui à la particularité de travailler pour, mais aussi avec ses auteurs... une ME coopérative :)

C’est tout naturellement que je l’ai invité à te parler de cette aventure incroyable et enrichissante.

Voici le lien pour lire l’article : https://www.fourmiztory.com/maison-d-edition-sylphe-rouge-astrid-sterin/

C’est un article très intéressant donc ne le loupe pas !

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Un grand bravo à votre blog et vos mails, j’adore le concept ! J’ai moi-même revue ma façon de fonctionner et je viens de me lancer pour mettre à profit vos conseils" 

 

Nelly Weaver, auteure de romance contemporaine


Souvent, ceux qui pensent qu’il est possible de créer un besoin avancent comme argument l’exemple d’Apple qui aurait créé un besoin avec l’iPhone.

Après tout, chacun d’entre nous possède un Smartphone aujourd’hui et il est difficile de s’en passer...

 

En réalité, ce qu’a fait Steve Job, ce n’est pas de créer un besoin, c’est de créer un produit qui permet d’assouvir facilement des besoins existants.