· 

Chroniques de livres - Mes Lectures #3 Undertaker tome 4 - Dorison - Mayer - Delabie

Couverture Undertaker tome 4 Dorison-Mayer

Comme certains d’entre vous le savent, je suis un grand fan de BD.

 

 

Je vais aujourd’hui te faire part de mes impressions sur une bande dessinée française... oui, il n’y a pas que les Belges qui sont bons dans le domaine :

« Undertaker tome 4 : L'ombre d'Hippocrate » de Xavier Dorison, Ralph Mayer et Caroline Delabie

Couverture Undertaker tome 4 : l'ombre d'Hippocrate Dorison-Mayer
Couverture Undertaker tome 4 : l'ombre d'Hippocrate Dorison-Mayer

Elle met en scène Jonas Crow, ancien soldat de la guerre de Sécession et désormais croque-mort itinérant dans l’Ouest américain.

Si tu n’as pas lu les premiers tomes, ne t’en fais pas, je te fais aussi un petit topo sur l’ensemble de la série. Sans spoiler évidemment !

Je te laisse avec le synopsis et je te retrouve pour te donner mon avis ! 

  • Scénario de Xavier Dorison,
  • Dessin de Ralph Meyer,
  • Couleur de Ralph Meyer et Caroline Delabie.

Cliquez sur l'image pour lire un extrait

Synopsis

« Course finale entre l’Undertaker et son ennemi, l’Ogre de Sutter Camp ! Gravement blessée, Rose a accepté de suivre L’Ogre de Sutter Camp, alias Jeronimus Quint, dans l’espoir qu’il la soigne. À leurs trousses, Jonas Crow et Lin, bien décidés à sauver leur amie et à régler une fois pour toutes son compte au monstrueux chirurgien. Mais comment arrêter un homme dont le génie maléfique lui permet de transformer chaque patient innocent en un complice mortel contre l’Undertaker ? »

Un extrait du prologue du Tome 1 : Pour te mettre dans l’ambiance !

Planche 1 Undertaker tome 1 Dorison-Mayer
Planche 1 Undertaker tome 1 Dorison-Mayer

Mon avis

Cette série de bandes dessinées est une véritable claque et je pèse mes mots ! Elle fait partie de mes coups de cœur BD de ces dernières années.

 

Ralph Meyer et Xavier Dorison dans cette épopée revisitent le western d’une belle manière comme on ne l’avait pas vu depuis Blueberry de Jean Giraud et Jean-Michel Charlier édité aussi chez Dargaud.

 

Comme vous l’avez lu dans le synopsis on suit les aventures de Jonas, personnage cynique et sans concession. Croque-mort de son état, il cherche à fuir son passé qui le rattrape bien rapidement. On y retrouve la fougueuse et fidèle Lin, la belle anglaise Rose et bien sûr son ennemi de toujours, le tueur en série et manipulateur de génie, surnommé L’Ogre de Sutter Camp.

 

En 2016 Undertaker, tome 1 : Le Mangeur d’or remporte le Prix de la BD Fnac Belgique.

Extrait Planche 2 Undertaker tome 4
Extrait Planche 2 Undertaker tome 4 Dorison-Mayer
Planche 1 et 2 Undertaker tome 4 Dorison-Mayer
Planche 1 et 2 Undertaker tome 4 Dorison-Mayer

Le scénario de Xavier Dorison

 

Xavier Dorison est pour moi l’un des meilleurs scénaristes de BD du moment. Le scénario de cette série est très riche et les rebondissements très bien ficelés. Les dialogues sont purement excellents et la personnalité des personnages très marquée, mais sans devenir cliché. J’aime particulièrement le cynisme de Jonas, surtout lorsqu’il revisite la Bible à sa manière avec l’évangile selon Jonas, terriblement apocryphe comme dans ce passage : « N’épargne pas aujourd’hui celui qui voudra encore te buter demain comme le dit l’Évangile du bon sens selon Jonas » ou encore le discours du Docteur Quint alias l’Ogre de Sutter Camp sur la médecine qui nous ferait presque oublier que se cache derrière le personnage un horrible tueur en série.  

 

Le Dessin de Ralph Mayer

 

Comme souligné plus haut le dessin de Ralph Mayer est le digne héritage de celui de l’auteur belge Jean Giraud. Un trait classique et sûr dont Ralph Mayer assume totalement la filiation. Cependant, là où le dessinateur se distingue, c’est dans les cadrages, les perspectives et les points de vue qui sont tout bonnement excellents. Le découpage quant à lui porte agréablement le scénario de Dorison et nous tient en haleine à chaque fin de page. C’est un véritable régal pour les yeux ! En bande dessinée on dit souvent que l’on ne passe que quelques dixièmes de seconde à observer chaque vignette. Je vous assure qu’ici vous allez prendre plus de temps...

  

La Couleur de Ralph Mayer et Caroline Delabie

 

Oui, ici je vais vous parler aussi des coloristes souvent mis à part et rarement cités comme coauteurs ! Je trouve cela injuste, car c’est un métier à part entière dont le résultat peut sublimer une œuvre ou la saccager totalement. Vous avez peut-être suivi les événements survenus au salon de la BD d’Angoulême 2018 où les auteurs ont revendiqué le droit à un salaire plus juste. En effet, peu d’auteurs arrivent à en vivre. Je trouve personnellement que l’on ne met pas assez en avant le travail des coloristes, même si ça évolue petit à petit.

 

Ici, la coopération entre Ralph Mayer et Caroline Delabie apporte une superbe finition au dessin classique de Mayer et porte le scénario de Dorison vers des ambiances noires dignes d’un thriller.

Un peu plus sur les auteurs...

Croquis de Ralph Mayer - Xavier Dorison en western
Croquis de Ralph Mayer - Xavier Dorison en western

Xavier Dorison

 

Xavier Dorison, né le 8 octobre 1972 à Paris, est un scénariste de bande dessinée français.

Tout d’abord diplômé d’une école de commerce, durant cette période, il lance le festival BD des grandes écoles. Il se tourne ensuite vers le scénario de bande dessinée et commence avec la série Le Troisième Testament paru en 1997 et dessiné par Alex Alice. Elle devient rapidement un véritable phénomène. Après plusieurs sagas à succès, il sort en 2016 Long John Silver, avec Mathieu Lauffray avec qui il avait déjà réalisé Prophet. Long John Silver est un hommage au roman : L’Île au trésor écrit par Robert Louis Stevenson. Il a en partie repris le travail du scénario de Thorgal avec l’illustre Grzegorz Rosinski, mais il s’arrête cependant dès 2017, après des conflits scénaristiques avec le dessinateur. Avec son acolyte Ralf Mayer, il signe aussi Asgard et le premier volume de XIII Mystery.

 

Depuis 2009 il enseigne également le scénario à l’École Émile-Cohl à Lyon qui est l’une des écoles de bande dessinée les plus réputées au monde. Auteur très prolifique, il travaille en même temps sur plusieurs séries de bandes dessinées, tout en continuant à écrire des scénarios pour la télévision et le cinéma. Xavier Dorison a prouvé qu’il pouvait aborder des genres aussi différents que l’aventure, le récit d’anticipation, le western ou le drame historique sans jamais se défaire de la dynamique et de la solidité de structure qui caractérisent son travail

Croquis de Ralph Mayer - Ralph Mayer en western
Croquis de Ralph Mayer - Ralph Mayer en western

Ralph Mayer

 

Né à Paris en 1971, Ralph Meyer nourrit très jeune une passion pour le dessin et les histoires. C’est tout naturellement qu’il va se tourner vers la bande dessinée. Dès l’âge de 12 ans, encouragé par ses parents, il suit avec assiduité des cours de dessin une fois par semaine au Louvre à Paris. 

À l’adolescence, la découverte de l’œuvre de Giraud/Moebius va avoir une influence considérable sur son travail. À vingt ans, il quitte Paris et part en Belgique suivre les cours d’illustration et de bande dessinée du célèbre institut liégeois « St Luc ». Après plusieurs refus, il va créer la trilogie particulièrement noir Berceuse assassine avec Philippe Tome. C’est à partir de 2012 qu’il collabore avec Xavier Dorison sur la série fantastique viking Asgard, puis Undertaker en 2015. Il a longtemps vécu à Liège, ville de ses études artistiques, il habite désormais à Barcelone, en compagnie de son épouse Caroline Delabie et de leurs deux filles.

Croquis de Ralph Mayer - Caroline Delabie en western
Croquis de Ralph Mayer - Caroline Delabie en western

Caroline Delabie

 

Caroline Delabie est comme vous l’avez lu l’épouse de Meyer, ils ont collaboré depuis le tome deux de la série Ian scénarisé par Fabien Vehlmann, qui raconte les aventures d’une intelligence artificielle recouverte de nerfs et de peau humaine. Puis sur Asgard et Undertaker avec Dorison. 

Caroline Delabie dévore dès le plus jeune âge les BD de la collection de ses parents, Tintin, Gaston, Thorgal, Spirou, Les Schtoumpfs, etc. tout ce qui lui tombe sous la main y passe. Elle entame ensuite des études supérieures en architecture d’intérieure à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Saint-Luc dont elle est diplômée. Peu de temps après, elle suit une formation en chromo et luminothérapie. Spécialisée en éclairage et couleurs dans les aménagements intérieurs, elle travaille plusieurs années en tant qu’architecte d’intérieur. Alors qu’elle entame sa dernière année d’étude à Saint-Luc, elle rencontre Ralph Meyer. Deux ans plus tard, elle demande à Ralph de lui apprendre la mise en couleurs de bande dessinée, car cela l’intrigue et il accepte. À partir de là commence leur longue et fructueuse collaboration professionnelle et conjugale.

Pour conclure

L’ambiance de cette saga d’Undertaker est tellement réussie que l’on plonge dans l’histoire et dans les images jusqu’à voir comme un film qui se déroule devant nos yeux... on en attendrait même une petite BO signée Ennio Morricone pour souligner cette série qui est déjà entrée dans la légende du western.  

Plus d’infos sur le livre :

Titre : Undertaker Tome 4 : L’ombre d’Hippocrate  

Auteur : Xavier Dorison, Ralph Meyer, Caroline Delabie

Collection :

Éditeur : Dargaud

Date de parution : 24/11/2017

Âge : À partir de 16 Ans

Nombre de pages : 56

Prix : 13,99 €

ISBN : 9 782 505 068 204


Tu as déjà lu cette bande dessinée ?

Partage ton avis en commentaire et abonne-toi à la Newsletter pour recevoir d'autres chroniques.

 

Lisez et partagez !
Ethan J Pingault