5 vérités difficiles à accepter en autoédition et pourtant...

Un auteur autoédité n’est pas un écrivain, c’est un entrepreneur, Il faut accepter de se mettre en avant, La promotion démarre avant même l’écriture du livre,  Il faudra avoir publié plusieurs livres pour pouvoir en vivre, Il faut accepter d'investir de l
MailyBlog 113 - 5 vérités difficiles à accepter en autoédition et pourtant...

MailyBlog #113

Olà Fourmiz !

 

Aujourd’hui, je vais te parler vrai, d’auteur à auteur, sans détour, sans blabla !

Ça ne va pas être facile à entendre, encore moins à accepter, mais c’est indispensable que je t’en parle.

De l’année dernière à aujourd’hui, j’ai analysé des dizaines de profils d’auteurs et d’autrices.

Ceux qui ont du succès, et ceux qui n’en ont pas !

Et j’en ai tiré 5 vérités, 5 vérités qui sont difficiles à accepter... pourtant il va bien falloir pour avoir le succès mérité !

Et pour être honnête, pour certaines j’ai eu bien du mal !

1. Un auteur autoédité n’est pas un écrivain, c’est un entrepreneur.

Je t’en ai parlé dans le tome 2 de l’autoédition expliquée qui est disponible gratuitement sur Amazon : https://amzn.to/2UY2LlV

L’auteur autoédité doit composer avec plusieurs métiers, enfiler plusieurs casquettes !

Il faut vraiment changer d’état d’esprit !

Si tu veux avoir le succès que tu mérites, tu dois t’en donner les moyens.

Ce ne sera pas une route facile et beaucoup vont abandonner !

Les autoédités qui ont du succès, ceux qui vivent de leurs romans, sont tous sans exception dans une démarche entrepreneuriale. 

Si tu n’es pas prêt pour ça, autant commencer à chercher un éditeur !

2. Il faut accepter de se mettre en avant.

Elle est finie l’époque où les écrivains se cachaient dans leurs greniers, trouvaient un éditeur pour publier leurs livres et rebelote sans jamais rencontrer leurs lecteurs !

Aujourd’hui est venu le temps des auteurs 2.0 !

Il faut communiquer, partager, montrer sa petite bouille sur les réseaux, faire des dédicaces et des salons, participer à des émissions, dégoter des articles de presse...

Ceux qui ont du succès aujourd’hui sont ceux qui savent partager et créer une ambiance autour de leurs livres et de leurs personnages d’auteur.

L’autre jour encore une abonnée m’a dit qu’elle n’arrive plus à compter le nombre de choses positives, de rencontres, de partenariats... qui sont arrivés depuis qu’elle a démarré son blog et sa chaîne YouTube.

3. La promotion démarre avant même l’écriture du livre.

Beaucoup, beaucoup, trop de jeunes auteurs écrivent leurs livres puis arrivent sur le marché la fleur au fusil avec l’idée qu’il suffit de créer un compte FB et d’ annoncer la sortie de son bébé pour se retrouver sous un déluge de ventes.

Bon, l’image est un peu forte, mais c’est quasiment ça !

Le livre est un produit et un produit, ça se market (en français : ça se commercialise).

Il faut créer un produit qui répond à un besoin, sinon, pas de vente, c’est la base !

Faire un flop arrive même au plus grand !

Quand Coca Cola lance une nouvelle gamme de boisson sans sonder les besoins de ses clients, ça donne Coca Cola Life, un véritable bide !

Ceux qui ont du succès te le diront, ils communiquent tous autour de leurs nouveaux livres avant même d’avoir commencé à écrire le premier chapitre.

4. Il faudra avoir publié plusieurs livres pour pouvoir en vivre.

Malheureusement, c’est la dure réalité !

Seul un petit nombre d’auteurs vont avoir du succès dès le premier roman.

Et c’est bien normal ! Imagine, il y des centaines de milliers de livres en vente rien que sur Amazon.

Des milliers de concurrents !

Je ne sais plus où j’ai lu ça, mais si je me souviens bien des chiffres, seuls 1000 livres autoédités en France réalisent plus de 3 ventes par jour !

Autant te dire qu’il va t’en falloir plus d’un pour en vivre !

Parmi les profils d’auteurs autoédités qui en vivent, la plupart y arrivent seulement à partir du troisième ou du quatrième ouvrage.

5. Il faut accepter d'investir de l’argent dans son projet pour y arriver et en particulier pour se former !

Alors, je ne vais pas mâcher mes mots pour ce 5e point, je t’ai prévenu au début du mail.

S’il y a une phrase qui me saoule d’entendre, c’est :

« C’est bien connu les auteurs autoédités n’ont pas d’argent » ou pire « Les auteurs autoédités sont pauvres ! ».

Il faut arrêter avec ça !

La majorité a un salaire, un travail principal à côté de l'autoédition !

Certains claquent 700 euros pour un iPhone ou dépensent de quoi s’acheter une voiture d’occasion en paquet de clopes chaque année.

L’autre jour, un auteur autoédité m’a dit que mon ebook « L’autoédition expliquée tome 3 : Comment vendre son livre gratuitement sur Amazon » est trop cher !

Puis il m’a demandé s’il était possible de lui faire un prix !

Il coûte 3 euros !

3€ qui ont permis à une abonnée d’atteindre les 2000 lectures pour son livre en quelques jours et d’être classée N°1 du top 100 Kindle gratuit pendant plusieurs semaines !  

3€ seulement pour toucher plus de 2000 nouveaux lecteurs, pour moi, le calcule est vite fait !

La vérité, c’est qu’il faut redéfinir ses priorités pour avoir du succès.

Alors oui, payer un graphiste, un correcteur, un logiciel, une formation en marketing, un livre, une pub Facebook ou une Master class d’écriture, ça a un prix !

Mais si un passionné de pêche est prêt à payer des centaines d’euros pour une paire de bottes, une meilleure canne et un guide pour la pêche à la mouche sans rechigner alors que ça ne lui rapporte rien d’autre que la satisfaction de se détendre le weekend...

Pourquoi un auteur autoédité lui, soi-disant pauvre, refuse d'investir alors que sa passion pourrait lui rapporter des sous, c’est quand même un comble !

La semaine dernière, j’ai acheté une formation à 50€ pour m’aider à développer ma mailing-list.

En ce moment, je lis le livre d’un auteur américain à succès qui a vendu plus d’un million d’ebooks sur Amazon en 5 mois... Il a investi plus de 60000$ avant d’atteindre ce résultat !

Ceux qui ont du succès se forment chaque jour et dépense de l’argent pour atteindre leurs objectifs !

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" C’est toujours un plaisir de te lire, ton Mailyblog est plus efficace qu’un café pour se donner un coup de boost et bien meilleur pour la santé ;) "

 

Raphaellakay