Création, idées, copie et plagiat

Comment éviter le plagiat ?
MailyBlog 129 - Création, idées, copie et plagiat

MailyBlog #129

Olà Fourmiz !

 

En ce moment, comme tu le sais, je suis en cours d’écriture et de recherche pour mon Thriller...

Et quand on est dans cette phase créative et de recherche, souvent on s’inspire d’autres auteurs...

Et parfois, c’est tellement bon qu’on aurait envie de l’avoir écrit ou d’avoir eu cette idée.

Et ça pose deux problèmes :

  • Le premier, est juridique, éviter un procès pour plagiat, c’est toujours mieux.
  • Le deuxième est purement objectif, en plagiant, tu seras juste une pâle copie de l’original !

Dans ce cas, comment s’inspirer sans copier ?

C’est ce que l’on va voir dans ce mail !

 

Souvent quand tu suis quelqu’un, quand tu aimes son travail, quand tu es inspiré par cette personne...

Tu as tendance à vouloir reproduire ce qu’il fait !

C’est naturel, car c’est le contenu qu’il produit qui de donne envie de créer à ton tour !

Sauf qu’on finit toujours par parler des mêmes sujets et exposer les mêmes idées...

Les idées, ce n’est pas grave, elles ne sont pas copyrightable, on ne peut pas plagier une idée !

Heureusement sinon n’y aurai jamais eu le Trône Fer après le Seigneur des anneaux !

Mais parfois, la copie va plus loin que l’idée, cela se ressent dans le style, le vocabulaire, la façon d’écrire, etc...

On finit par devenir une pâle copie de l’original !

Un Copycat !

 

Si tu as l’impression de faire une pâle copie du travail d’un autre, du travail vu et revu ou encore du travail prémâché...

Dis-toi que c’est naturel !

Il n’y a rien de mal à ça !

  • On ne reproche pas à un pianiste d’apprendre à jouer du Back avant de composer.
  • On ne reproche pas à un peintre de copier Picasso avant de trouver son propre style.
  • On ne reproche pas à un tennisman de regarder les matchs de ses adversaires pour copier leur technique de jeu.
  • On ne reproche pas à un physicien quantique d’utiliser la théorie de la relativité d’Einstein.

Bien sûr que non !

Pourtant, on va souvent reprocher à un jeune auteur de copier, voire de plagier les textes de ses prédécesseurs !

Pourtant, c’est comme ça qu’on apprend !

 

C’est une étape normale du processus créatif.

C’est ainsi que tu vas créer ton propre style pour passer d’un statut de suiveur à un statut de leader.

De toute façon, nos idées ne tombent pas du ciel, elles sont forgées par ceux qui nous inspirent.

Ces personnes qui sont venues avant toi ont posé des bases, construit des fondations.

Ce serait stupide de ne pas utiliser ce qui marche pour ton propre compte.

Il faut comprendre que pour que les idées, les concepts, etc... viennent de toi, il faut déjà faire rentrer de l’information en toi, c'est-à-dire apprendre.

C’est comme ça que l’homme fonctionne, il a fallu faire glisser des charges lourdes sur des rondins de bois avant de comprendre que ces rondins pouvaient avoir une section plus courte appelée : la roue.

 

Mais dans ce cas, comment s’inspirer sans copier ?

Le seul moyen d’éviter le plagiat, de s’inspirer sans copier, c’est de devenir un leader plutôt qu’un suiveur.

Il y a toujours une grosse majorité de suiveurs et une minorité de leaders.

C’est le cas dans tous les domaines !

Comme on l’a vu, c’est OK d’être un suiveur, ce n’est pas une insulte, on est tous passés par là !

Maintenant, ce que tu veux c’est surement être un leader, n’est-ce pas ?

Tu veux être celui qui pose les idées sur la table et pas celui qui copie !

C’est loin d’être facile, c’est loin d’être inné, surtout quand on débute on l’a vu dans le MailyBlog d’hier avec la citation d’Ira Glass.

Un jour, tu te rends compte que tu n’as pas besoin de faire comme les autres et que tu peux toi même créer tes propres trucs.

C’est une sensation de liberté énorme.

Je découvre ça à mon échelle avec le MailyBlog.

Je pense que si tu suis mes emails quotidiennement, si tu n’as pas encore arrêté de les lire au bout de quelques jours, c’est probablement que tu y découvres de temps à autre des idées que tu as lues nulle part ailleurs !

 

L’idée pour s’inspirer sans copier, pour ne pas faire comme la majorité des gens dans ton domaine, c’est de reformuler !

Je ne te parle pas de remplacer deux-trois mots par des synonymes,

Je te parle d’ingurgiter l’information, de la laisser mûrir, de croiser plusieurs idées et sources d’informations pour créer quelque chose de nouveau !

Il y a 5 points importants à retenir à mon sens pour proposer des idées neuves, du contenu unique, du contenu de leader :

  1. Proposer et consulter du contenu décorrélé du temps, le contenu ancien à énormément de valeur.
  2. Proposer et consulter du contenu décorrélé de l’actualité, ce n’est bien souvent qu’une mode passagère.
  3. Proposer et consulter du contenu décorrélé de tes « concurrents » directs, si tes concurrents l’on déjà fait, pas besoin d’en reparler, sauf si c’est pour partager ton opinion sur le sujet.
  4. Proposer et consulter des idées d’horizon très différentes, c’est en croisant les sources, en créant des bébés d’idées que l’on écrit les meilleurs contenus.
  5. Proposer et consulter des idées provenant de ta propre histoire, peu de gens le font et pourtant ton histoire est unique, c’est un vivier d’idées neuves.

N’oublie pas que ce qui te fera passer d’un statut de suiveur à celui de leader, c’est la personnalisation de ton contenu !

Quand tu crées du contenu qui t’appartient, il n’est pas reproductible en l’état, il est unique, c’est comme ça que tu deviens un leader plutôt qu’un suiveur !

 

Je pense que je vais avoir des retours pour me demander de faire un article plus pratique sur : comment protéger son livre ?

Il arrive bientôt.

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" C'est devenu mon rituel du matin de lire le mailyblog, il ne faut surtout pas arrêter, c'est beaucoup trop bien ! "

Amy Mackenzie