Comment rendre un roman plus crédible ? (Le Trône de fer)

Comment rendre un roman plus réaliste et crédible, roman réaliste
MailyBlog 164 - Comment rendre un roman plus crédible (Le Trône de fer)

Comment rendre un roman plus crédible ? (Le Trône de fer)

MailyBlog #164

Olà Fourmiz !

 

On a parfois l’impression que notre roman semble vide, manque d’épaisseur et de réalisme !

C’est encore plus vrai quand on écrit de la science-fiction ou de la fantasy et que des éléments totalement irréels, magiques, futuristes... dessinent les contours de son univers.

Il ne faut pas oublier que pour rester crédible, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin !

(Hein Maurice !)

 

L’autre jour sur Allociné, j’ai vu le commentaire d’une femme qui disait avoir adoré GOT et avoir par la suite dévoré Le Trône de fer !

C’est son fils, un mordu de Médival-Fantasy qui lui avait conseillé !

Elle était plutôt dubitative : « les dragons, la magie et les morts vivants ça va 5 minutes ! »

Finalement, elle a adoré pour une raison simple : « c’est crédible ! »

 

C’est là tout l’enjeu d’une bonne histoire, que ce soit de la fantasy ou pas. 

C’est comme en pâtisserie si tu ne respectes pas la recette et que tu ajoutes du sucre glace à la place du citron caviar :

Le gâteau va manquer de peps !

Comme la pâtisserie, l’écriture est une question d’équilibre !

Alors...

Comment rendre ton histoire plus réaliste ?

On peut dire que George Martin cuisine très bien !

Et la raison est très simple !

Si le Trône de fer est réaliste, crédible et équilibré...

C’est que G. R. R. Martin est un grand fan d’histoire !

Il n’invente pas grand-chose et s’inspire beaucoup de faits historiques pour créer un univers unique.

 

Par exemple :

— Le personnage du Grand Moineau et l’inquisition de ses jeunes recrues, s’inspire directement de l’histoire de Jérôme Savonarole un prêtre dominicain qui s’insurgea contre la débauche, l’art, la perversion et les riches, comme la famille Médicis, entre 1494 et 1498 à Florence et y instaura une dictature théocratique.

— Les Rois maudits de Maurice Druon (que je suis en train de relire) et donc l’histoire de France ont fortement inspiré Martin, notamment : la Guerre des deux roses.

— La Guerre des Deux-Roses oppose entre 1450 et 1485 deux branches cadettes des Plantagenêt : les York et les Lancastre...

Tu vois le lien : York = Stark et Lancaste = Lanister

— Les noces pourpres où des personnages centraux se font massacrer lors d'un banquet de mariage. La scène a tellement retourné les fans qu’il a fallu mettre en place des séances spéciales de psychanalyse aux États-Unis (Ahhh les Américains ^^) 

Cette scène s’inspire de deux faits réels : le « diner noir» et le «massacre de Glencoe» qui sont d’ailleurs encore plus glauques que la scène du livre !

— La marche de la honte de Ceirsei = l'humiliation de Jane Shore !

— La bataille de la Nera et l’utilisation de tactiques militaires telles que la chaine et le feu grégeois = le siège de Constantinople en 718...

 

Bref... je ne veux pas transformer le MailyBlog en cours d’histoire, même si j’adore ça.

Mais tu as compris, pour rendre ton roman plus réaliste, plus crédible, utilises l’histoire, mais aussi...

Politique, architecture, médecine, guerre, technologie, religion, culture, mythologie...

Le passé, c’est une source intarissable d’idées... même pour créer un futur en SF.

 

Cela rendra ton récit plus crédible...

Simplement parce que l’esprit humain est conçu pour aimer, rechercher et créer du lien avec ce qu’il connaît déjà, ce qui fait sens pour lui...

Si ton histoire va dans tous les sens et ne semble pas plausible, alors le lecteur va se désintéresser naturellement de ton livre et se tourner vers un autre ouvrage.

Alors, inspire-toi de l’histoire et  de l’inconscient collectif pour créer ton univers.

Et ne pousse pas le bouchon trop loin...

 

À demain,

Ethan.

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Sur ce, je retourne lire la suite, j'aime beaucoup tes mailyblog ! Alors bravo pour ton travail !! "

Mathilde