Comment créer un conflit réaliste entre deux personnages de roman.

Comment créer de la tension dans un roman ?
MailyBlog 103 - Comment créer un conflit réaliste entre deux personnages de roman.

MailyBlog #103

Olà fourmiz !

 

 L’autre jour, j’étais tranquillement en train d’écrire dans un café en sirotant un petit thé,

(J’essaye de plus boire de café :))

Bien dans ma bulle, tranquille, au calme, apaisé...

Quand une femme à la table d'à côté s’est mise à rouspéter tout haut à sa collègue :

« La machine à expresso du bar fait trop de bruit, c’est insupportable, on s’entend plus parler, vient on va s’assoir plus loin au fond ! »

 

Tu as surement remarqué : on vit tous dans notre petit monde !

La réalité n’est pas unique, uniforme et commune à tous.

La réalité dépend de deux choses :

Ce qui se passe réellement. (Réalité objective)

Ce que notre cerveau interprète de la réalité et ce qu'on ressent sur le moment. (Réalité subjective)

La recherche sur le cerveau l’a de nombreuses fois prouvé, notre perception du monde est influencée par nos souvenirs, nos expériences passées ainsi que par les conditions actuelles : notre environnement physique et sensoriel.

 

Dans mon exemple du café, comme ma perception de la réalité était différente de celle de cette femme, elle m’est apparue totalement antipathique.

J’ai même, sans m’en rendre compte, plissé les lèvres et balancé la tête de droite à gauche pour signifier mon incompréhension face à sa démarche.

En réalité, j’ai juste projeté sur cette personne ma propre perception, mon propre bagage émotionnel et ma propre expérience, sans avoir conscience de sa réalité propre.

 

Cette différence de perception de la réalité d’un individu à un autre est une source de conflit majeur entre les individus !

Et comme tu le sais, sans conflit pas d’histoire, pas d’histoire pas de roman !

C’est donc un outil très puissant que tu peux utiliser à ton avantage lors de l’écriture de ton roman pour créer un conflit réaliste entre les personnages.

Ainsi, tu n’as pas besoin de rajouter une source de conflit artificielle extérieure à la réalité de tes personnages pour construire ton récit, composer tes scènes, créer une intrigue, des rebondissements, du suspens...

Au contraire, en basant la structure de ton histoire uniquement sur tes personnages, tu vas rendre ton récit plus riche, plus réaliste, plus humain et captiver tes lecteurs.

 

Tu peux faire ce travail dès maintenant pour la scène en cours d’écriture de ton prochain livre.

Pose-toi la question : comment chacun des personnages de la scène perçoit la situation dans laquelle il se trouve.

Pose-toi ensuite la question : comment cette différence de perception peut nourrir la tension dramatique, faire évoluer l’intrigue et apporter du mystère.

 

Cette manière d’écrire et de raconter les histoires est la clef du succès d’un grand nombre de romans et de thrillers psychologiques bestsellers.

Elle pourrait être résumée en une seule phrase : Ce sont les personnages qui racontent l’histoire et non l’auteur !

J’utilise de plus en plus cette méthode depuis que je l’ai découverte en analysant les romans de Ken Follett qui est selon moi un génie de la psychologie des personnages.

Si tu veux en savoir plus sur : comment Ken Follett construit ses personnages...

 Je t’invite à lire ou à relire le MailyBlog #4 : https://www.fourmiztory.com/ecriture-psychologie-personnage/

 

Bonne reprise, ne mange pas trop de chocolats et...

 

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" C’est toujours un plaisir de te lire, ton Mailyblog est plus efficace qu’un café pour se donner un coup de boost et bien meilleur pour la santé ;) "

 

Raphaellakay