Décomplexer, lâcher prise et enfin écrire.

Comment trouver le courage d'écrire un roman
MailyBlog 144 - Décomplexer, lâcher prise et enfin écrire.

MailyBlog #144

Olà Fourmiz !

 

Pour faire suite au mail d’hier, la raison pour laquelle je n’ai finalement pas souhaité t’envoyer cette fameuse liste de blogs est la suivante :

Il y a deux semaines environ, j’ai regardé cette vidéo d'Élodie Lauret : https://www.youtube.com/watch?v=FlaeH7E1tFI&t=1s&ab_channel=%C3%89lodieLauret%C3%A9criture

Dans cette vidéo Élodie met le doigt sur un gros problème que l’on a tous.

Cette tendance boulimique à ingurgiter de l’information pour apprendre à écrire, apprendre l’autoédition, apprendre la vente, apprendre le marketing...

Je te répète souvent de ne jamais cesser d'apprendre et c’est important de se former...

Mais plus on apprend, plus on constate qu’on ne sait rien, plus on développe cette soif de combler notre ignorance...

 

À force de se former, on finit par développer le fameux syndrome de l’imposteur et par se décourager.

Et ce découragement apporte l’inaction.

C’est ce que j’ai fait pendant plus d’un an avant de me lancer dans l’autoédition et résultat, je me suis pris une grosse douche froide...

Le seul moyen de progresser réellement ce n’est pas la théorie, c’est la pratique, ce n’est pas d'apprendre, c’est de passer à l’action...

Éviter le schéma : formation > formation > formation > formation > action = échec

Et emprunter le schéma : Action > formation > action > formation > action = succès

Je t’en parle plus en détail dans ce MailyBlog : La méthode de travail ultime pour avoir des résultats.

 

L’idée c’est de lâcher prise par rapport à notre ignorance et d’apprendre en chemin.

Comme dit le fameux dicton : c’est en forgeant qu’on devient forgeron !

Tu gagneras aussi un temps précieux, car souvent lors de cette quête de connaissance, on a tendance à apprendre des choses qui ne nous sont pas utiles pour le moment...

 

C’est ce qui m’a poussé à me lancer le défi d’écrire et de publier une nouvelle par mois. J’ai tenu ce défi pendant 1 an et demi.

L’idée, c’était de mettre en pratique, d’apprendre à écrire, à raconter une histoire et de combler mes lacunes sur un point en particulier, avec le défi de publier chaque mois même si c’était imparfait.

  • J’avais du mal avec les dialogues, alors j’ai écrit « Et après ? » une nouvelle écrite uniquement en dialogue sans descriptions et sans incises narratives.
  • Avec « Gibaltar » j’ai tenté d’écrire une histoire en moins de 700 mots qui tienne la route et ça marche plutôt bien.
  • Avec « Camille et son ami », j’ai écrit ma première histoire pour enfant afin d'adapter mon style d’écriture à un public cible.
  • J’ai travaillé la perception, les sensations, les émotions et le voyage alors même que le protagoniste est enfermé dans la pire des prisons : « Et si tout est possible ? ».
  • J'ai étoffé mes connaissances sur la création d’un personnage fort en hésitant pas à le caricaturer dans : « Putain de peupliers »...
  • J'ai étudié le parcours initiatique avec « 1000 KM avec mes pompes ».
  • J'ai écrit la même histoire avec trois points de vue différant avec « Mamans ».

Bref...

Tu comprends l’idée !

Passe du temps à apprendre ce dont tu as besoin sur l’instant et passe directement à la pratique.

C’est comme ça que tu vas progresser et réussir !

C’est comme ça que tu vas éviter d’abandonner, car abandonner... c’est ça l’échec !

 

À demain,

Ethan.

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" C'est devenu mon rituel du matin de lire le mailyblog, il ne faut surtout pas arrêter, c'est beaucoup trop bien ! "

Amy Mackenzie