· 

Qu’est ce qu’un ebook ou livre numérique ? L'histoire du livre numérique...

Comment lire en numérique étape par étape : Qu’est ce qu’un ebook ? L’histoire du livre numérique...
Comment lire en numérique étape par étape : Qu’est ce qu’un ebook ? L’histoire du livre numérique...

Lire la partie 2 du guide                                        Accéder au sommaire

Comment lire en numérique étape par étape ? - Partie 3

Alors concrètement, c’est quoi la définition d’un ebook ?

 

À l’origine, on retrouve le mot anglais ebook, acronyme d’électronique book ou livre électronique en français. Il porte aussi le nom de livre numérique, elivre ou livrel pour nos amis québécois.

 

Comme on l’a évoqué rapidement dans les parties précédentes, l’ebook est un écrit en version électronique. Il désigne les livres, BD, magazines, journaux, manuels ou toutes autres publications qu'on peut consulter, distribuer ou conserver sous forme de fichiers numériques. Ce fichier peut-être le stocké, le téléchargé et lu à l’aide d’un logiciel dédié sur un support disposant d’un écran comme l’ordinateur, la tablette, ou la liseuse par exemple. Il ne faut pas confondre comme c’est souvent le cas, le format et le support dédié à la lecture. Ce sont bien deux choses distinctes !

 

Selon la loi française (LOI n° 2011-590), un livre numérique est : « une œuvre de l'esprit créée par un ou plusieurs auteurs [...] à la fois commercialisée sous sa forme numérique et publiée sous forme imprimée ou [...], par son contenu et sa composition, susceptible d'être imprimée, à l'exception des éléments accessoires propres à l'édition numérique »

 

Le livre numérique est une énorme révolution que l’on doit à internet et aux avancées technologiques du numérique. Qui pouvait imaginer, il y a encore quelques années seulement, qu’il puisse emmener partout avec lui dans sa poche, plusieurs milliers d’ouvrages dans un objet pas plus gros qu’un porte-feuille et plus léger qu’un livre poche !

 

Mais pour bien comprendre ce qu’est un livre numérique, rien de mieux que d’en connaitre son histoire.

Au 16e siècle, grâce à son invention des caractères d’impression métallique mobile, Gutenberg a permis à chacun d'acquérir des livres imprimés pour un prix relativement modique.
Au 16e siècle, grâce à son invention des caractères d’impression métallique mobile, Gutenberg a permis à chacun d'acquérir des livres imprimés pour un prix relativement modique.

L’histoire du livre numérique

Le projet Gutenberg

C’est en 1971 que commence l’histoire du livre numérique avec le projet Gutenberg nommé ainsi en hommage au célèbre imprimeur Johannes Gutenberg. Au 16e siècle, grâce à son invention des caractères d’impression métallique mobile, Gutenberg a permis à chacun d'acquérir des livres imprimés pour un prix relativement modique. Fondé par Michael Hart ce projet visionnaire avait pour but, avant même l’avènement d’internet, de numériser des versions gratuites d’œuvres littéraires afin de les diffuser dans le monde entier pour promouvoir la culture. D’abord jugé irréaliste et utopique le projet patine puis trouve un nouvel essor dans les années 90 grâce à l’arrivée du Web. Aujourd’hui, on peut télécharger gratuitement plus de 50000 ebooks sur le site du projet.

L’arrivée du WEB

Le 4 juillet 1971, jour de la fête nationale, Michael Hart, tape sur le clavier de son ordinateur la Déclaration de l’indépendance des États-Unis, signée 195 ans plus tôt. Il diffuse un message à la centaine de personnes que représente le réseau de l’époque pour indiquer où le texte est stocké... le fichier est téléchargé par six personnes ! En 1974, internet arrive enfin, mais ce n’est qu’en 1990, grâce à Tim Berners-Lee, que le réseau trouve un nouveau souffle avec l’apparition du WEB. Il explique en janvier 1998 lors d’un entretien avec le quotidien Libération : «Le réseau fait deux choses (...) comme les livres, il permet d'accumuler de la connaissance. Mais surtout, il la présente sous une forme qui la met en relation avec d'autres informations. Alors que, dans un livre, l'information est maintenue isolée.»

L’ASCII, le premier « format » et L’Unicode

En 1963 American Standard Code for Information Interchange est le premier système d'encodage. L'ASCII permet à l’époque la lecture de l'anglais et du latin uniquement. D’autres variantes de l'ASCII arrivent à partir de 1986 pour prendre en compte les caractères accentués de plusieurs langues européennes. Avec le développement d'internet, l’échange des données s’internationalise encore davantage, mais le système est loin d’être optimal et comporte de nombreux bugs, notamment de la corruption de donnée. Il faut attendre l’avènement de l’Unicode en 1991, un nouveau système d’encodage, pour que les textes soient lisibles, quels que soient la plateforme, le logiciel et la langue utilisés. L’Unicode peut traiter 65.000 caractères uniques et prendre en compte tous les systèmes d’écriture de la planète.  L’utilisation de l’Unicode se généralise à partir de 1998, par exemple pour les fichiers textes pour la plateforme Windows, mais il faudra attendre 2007 pour que l’Unicode supplante totalement son prédécesseur.

Online Books page

Alors que certains numérisent les œuvres littéraires du domaine public, comme le Projet Gutenberg, d'autres se donnent pour tâche de répertorier celles qui sont en accès libre sur le web, en offrant au lecteur un point d’accès commun. C’est le cas de John Mark Ockerbloom, doctorant à l’Université Carnegie Mellon (Pittsburgh, Pennsylvanie, États-Unis), qui crée l’Online Books Page en janvier 1993 afin de recenser les livres anglophones du domaine public en accès libre sur le web.

Le format PDF

La même année, en 1993 la société Adobe lance le format PDF (Portable Document Format), et les logiciels Adobe Acrobat pour créer les PDF et Adobe Reader pour les lire. Le format PDF a pour but de figer les documents numériques dans une présentation fixe, pour conserver la présentation originale du document source, quelle que soit la plateforme utilisée pour le créer et pour le lire. Le format PDF est encore un standard de diffusion aujourd'hui. En dix ans, entre 1993 et 2003, l’Acrobat Reader a été téléchargé environ 500 millions de fois. Ce logiciel est désormais disponible dans de nombreuses langues et pour toute plateforme (Windows, Mac, Linux, Palm OS, Pocket PC, Symbian OS, etc.). Aujourd’hui environ 10% des documents présents sur l'internet seraient au format PDF.

Amazon et le commerce en ligne

En 1995 un nouveau type de librairie naît sur l’internet, avec un site web comme vitrine et des transactions uniquement en ligne. L’une des premières et la plus connue étant Amazon. Amazon.com est fondée par Jeff Bezos à Seattle et démarre avec dix salariés et trois millions d’articles, à savoir l’ensemble de la production imprimée disponible à la vente aux États-Unis. L’entièreté des transactions se fait via internet, les livres étant stockés dans de gigantesques hangars avant d’être directement envoyés aux clients par courrier postal. Mais à cette époque, Amazon ne vend pas encore d’ebooks.

Amazon logo
Amazon logo

Éditel, CyLibris et 0h00 : les pionniers

Cette même année 95 Éditel devient le premier éditeur électronique francophone et premier site web d'auto-édition collective tout numérique de langue française. Il est créé par Pierre François Gagnon poète québécois. Ce site web n’a pas vocation commerciale, mais utilise le numérique pour la réception des textes, l’archivage et la diffusion. Il reste confiné à l’action symbolique collective faute de moyens de déboucher sur une formule de commerce en ligne viable et abordable. Il fait le point en juillet 2000 : « tout ce que j'espère de mieux pour le petit éditeur indépendant issu, comme Éditel, directement du net et qui cherche à y émerger enfin, c'est que les nouveaux supports de lecture, ouverts et compatibles grâce au standard OeB (Open eBook), s'imposeront d'emblée comme des objets usuels indispensables, c'est-à-dire multifonctionnels et ultramobiles, intégrant à la fois l'informatique, l'électronique grand public et les télécommunications, et pas plus dispendieux qu'une console de jeux vidéo ».

 

Un an plus tard, CyLibris lancé à Paris par Olivier Gainon, devient le premier site d’édition en ligne commercial. Vendus uniquement sur le web, les livres sont imprimés à la commande et envoyés directement au client, ce qui permet d'éviter le stock et les intermédiaires.

 

Les éditions 00h00 («zéro heure») sont fondées en mai 1998 par Jean-Pierre Arbon et Bruno de Sa Moreira, respectivement ancien directeur général de Flammarion et ancien directeur de Flammarion Multimédia. 00h00 est le premier éditeur «en ligne», à savoir un éditeur fabriquant des livres numériques et les vendant via l'internet. Cette fois, il s’agit bien, non seulement d’un éditeur électronique, mais aussi d’un éditeur «en ligne». Son activité principale est en effet de fabriquer et vendre des livres numériques via l'internet, et non des livres imprimés comme CyLibris.

Barnes & Noble et Amazon : La guerre des géants

Le principal concurrent d’Amazon est Barnes & Noble, lancent une librairie en ligne en 1997. Les deux géants se livrent alors une guerre des prix tellement énorme qu’elle atteint des rabais de parfois 20 à 40% sur certains titres pour la plus grande joie des clients ce qui aide ces deux entreprises à décoller. (En France la loi sur le prix unique du livre oblige tous les revendeurs à un prix fixe, ce qui n’est pas le cas aux États-Unis.)

 

En 2000, trois mois avant Amazon, Barnes & Noble lance son eBookStore pour y proposer des livres numériques. Déjà le 12 mai 1997, Barnes & Noble avait poursuivi Amazon en justice, jugeant que sa revendication d'être «la plus grande librairie du monde» était fausse, car «Ce n'est pas du tout une librairie. C'est un revendeur de livres». L'affaire a finalement été réglée à l'amiable. Amazon a toutefois continué à se décrire comme «la plus grande librairie du monde».

 

À partir de 2000, le marché du livre numérique se développe petit à petit. De nouvelles technologies voient le jour !

 

N’hésite pas à t’inscrire à la newsletter pour être tenu informé de la parution des futurs articles du guide.


Mobipoket

En 2000 c’est l’arrivée sur le marché de mobipoket.com. Thierry Brethes et Nathalie Ting, les fondateurs de cette librairie française révolutionnent le livre numérique en créant leurs propres formats PRC/MOBI qui sont des fichiers en html compilés. Le logiciel de lecture qui fonctionne avec, le Mobipoket Reader, permet de le lire sur de nombreux terminaux. En 2005 Amazon rachète cette entreprise en prévision du lancement de son Kindle.

Les PDA et les Smartphones

Basée en Californie, la société Palm lance en mars 1996 le Palm Pilot, premier PDA (pour : personal digital assistant) du marché, et vend 23 millions de Palm Pilot entre 1996 et 2002. Son système d'exploitation est le Palm OS et son logiciel de lecture le Palm Reader. Beaucoup de gens commencent alors à lire des ebooks sur ces machines. Mais en 2001, le premier smartphone, le Nokia 9210, modèle précurseur lancé en 2001 par la société finlandaise Nokia va venir révolutionner la téléphonie, mais pas que... À l’occasion du Salon du livre de Francfort en 2014, Publishing Technology a réalisé un sondage concernant la lecture sur smartphone auprès de 3 000 personnes aux USA et au Royaume-Uni : 43% des répondants indiquent qu’ils lisent des ebooks sur leur smartphone.

La Liseuse de Sony

En 2004 la compagnie Sony produit sa propre tablette de lecture le Librié. Ceci marque le début de la popularisation des tablettes lectorielles numériques (ou "liseuses").

Liseuse Librié de Sony
Liseuse Librié de Sony

Google Books

Alors que Google avait échoué avec Google Print en 2004 et 2005, il réussit à lancer Google Books en 2006 qui permet de lire des livres en ligne, de consulter les métadonnées (date de publication, auteur, éditeur, page consultée...) et d'effectuer des recherches dans le corps du texte. En novembre 2008, Google Books compte 7 millions d'ouvrages numérisés, en partenariat avec 24 bibliothèques et 2.000 éditeurs.

Amazon Kindle

Le lancement d'Amazon Kindle en 2007 chamboule le milieu de l’édition numérique et de l’ebook ! Il permet à Amazon de se spécialiser dans la lecture numérique alors qu'elle se concentrait seulement sur l'édition numérique en général. Dans la foulée, Amazon lance également sa propre liseuse, le Kindle, le tout premier modèle permet de transporter près de 200 livres et pèse seulement 292 grammes.

 

Deux autres gros leaders en France tirent leur épingle du jeu derrière Amazon, il s’agit d’Apple et de la Fnac.

Les tablettes et liseuses

L'iPad est lancé par Apple en avril 2010 aux États-Unis en tant que tablette numérique multifonctions 6 ans après le Librié lancé par Sony en avril 2004 au Japon. Comme on s’en souvient, les premières tablettes électroniques dédiées à la lecture sont le Rocket eBook (1998), le SoftBook Reader (1998) et le Gemstar eBook (novembre 2000), qui ne durent pas. Après une période morose qui voit la montée de la lecture sur PDA puis sur smartphone, des tablettes plus légères gagnent en puissance et en qualité d'écran grâce à la technologie E Ink. Ces nouvelles tablettes sont par exemple le Librié de Sony (avril 2004), le Cybook 2e génération (juin 2004), le Sony Reader (septembre 2006), le Kindle d'Amazon (novembre 2007), le Nook de Barnes & Noble (novembre 2009) et l'iPad d'Apple (avril 2010). La compétition est rude sur un marché prometteur, en attendant les possibilités de lecture multimédia / hypermédia et de lecture en 3D sur des supports flexibles.

 

Avec l’arrivée de toutes ces nouvelles tablettes et liseuses sur le marché la lecture numérique se démocratise.  Amazon annonce que pour la première fois en 2010, le nombre d’ebooks vendu est supérieur au nombre de livres papier. 

 

(Je reparlerai des liseuses plus en détail dans une autre partie)

Les formats

Il existe trois formats principaux le PDF, le MOBI et l’EPUB qui s’est développé ces dernières années. L’EPUB est un format adaptable à l’inverse au PDF qui est conçu pour conserver la présentation originale du document source. Contrairement au MOBI, c’est un format ouvert dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en œuvre. L’EPUB est devenu un standard en 2007, lorsque la version EPUB 2 a été adoptée par l’International Digital Publishing Forum (IDPF), remplaçant le standard Open eBook, son ancêtre. Le format EPUB était initialement prévu pour du texte courant essentiellement, ce qui en limitait l'intérêt dans le cas des livres exigeant une mise en page avancée tels les bandes dessinées ou les livres techniques. Les normes EPUB 2, puis EPUB 3 (2014), ont comblé ces lacunes. Aujourd’hui ce format permet même de gérer du son et d’ajouter ainsi une autre dimension à la lecture. 

 

(Je reparlerai des formats plus en détail dans une autre partie)

L’avenir de l’ebook ?

À partir de 2008, la qualité de lecture sur écran des liseuses s'étant considérablement améliorée, le livre numérique connait un nouvel essor auprès du grand public. En 2010, la progression en terme de parts de marché devient très significative aux États-Unis et la liseuse se démocratise en France. De nombreux éditeurs commencent à distribuer, sous forme électronique, des livres tombés dans le domaine public. Au même moment, pour une question de coûts et de rentabilité, certains éditeurs préfèrent publier leurs auteurs de cette manière. À l'opposé, certains auteurs qui veulent se libérer des contraintes imposées par leur éditeur, ou dont les manuscrits n’ont jamais été publiés, décident de mettre à disposition leurs œuvres en ligne, soit gratuitement, soit par l’intermédiaire de sites de téléchargement payants.

 

Le monde du livre et de l’édition numérique évolue à grande vitesse, nouvelles liseuses, nouveaux formats : mais la plus grande révolution des dernières années est selon moi, l’arrivée sur le marché de plateformes de lecture en streaming. Des plateformes comme Youscribe ou Youbox permettent d’accéder à des millions de livres en streaming par un système d’abonnement. Cette révolution est due à une nouvelle manière de consommer du contenu que ce soit des vidéos (Netflix) ou de la musique (Spotify). Elle est pour moi l’avenir du livre numérique. 

 

Mais dans certains pays comme en France, ou l'on reste fort attaché aux traditions, on continue de lire majoritairement sur papier. Si vous avez peur pour votre bon vieux livre, ne vous inquiétez pas, il a encore de beaux jours devant lui... En effet, selon une étude du CNL (Centre Nationnal du Livre) : seuls 2% des Français lisent exclusivement en numérique et 24% en Numérique et Papier. C’est bien peu si l’on connait tous les avantages de la lecture numérique, c’est pourquoi je t’en parlerai dans la prochaine partie.

Humour lecture numérique - Dessin de Mark Parisi
Humour lecture numérique - Dessin de Mark Parisi

Conclusion

Bien sûr, l’histoire du livre numérique que je te raconte ici n’est pas exhaustive, ce serait bien trop long ! Mais pour bien comprendre ce qu’est un livre numérique que l’on soit lecteur ou auteur, rien de mieux selon moi, que d’en connaître son histoire.

 

C'est pourquoi si tu veux en savoir plus je t’invite à lire : L’ebook a 40 ans (1971-2011) de Marie Lebert que tu peux retrouver gratuitement ici en PDF !

 

Une grande partie des informations contenue dans cette 3e partie : « L’histoire du livre numérique » provient de cet ouvrage très fourni.

 

Tu as aimé cette partie du guide ? N’hésite pas à t’inscrire à la newsletter pour être tenu informé de la parution des futurs articles. 

 

Sinon, tu peux revenir au sommaire pour consulter la suite de « comment lire en numérique étape par étape. »

 

D’ailleurs, si après avoir lu le lexique tu ne trouves pas la réponse à tes questions dans ce guide n’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires. Si ta question est pertinente et mérite un article, je traiterai du sujet dans ce guide. Sinon je ferai tout mon possible pour y répondre dans les commentaires. 

 

Ce guide sera mis à jour régulièrement, car la lecture numérique est en constante évolution. Si ce que j’ai écrit n’est plus d’actualité, n’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires pour que je puisse le tenir à jour. 

 

 N’hésite pas à t’inscrire à la newsletter pour être tenu informé de la parution des futurs articles du guide.
 

 

Ethan J Pingault