L’histoire inspirante d’un auteur célèbre.

L'hisoitre impirante de Charles Dickens, écriture, édition, manuscrit !
MailyBlog 63 - L’histoire inspirante d’un auteur célèbre.

MailyBlog #63

Olà Fourmiz !

 

 

Il y a deux siècles, un jeune homme de Londres aspirait à devenir écrivain.

Mais tout semblait contrarier son désir.

Il n’avait reçu qu’une instruction rudimentaire.

Son père avait été emprisonné pour dettes et lui-même était très pauvre.

Il connaissait souvent la faim.

 

Enfin, il trouva un emploi.

Cela consistait à coller des étiquettes sur des flacons de colorant, dans un entrepôt infesté de rats.

Le soir venu, il dormait dans une affreuse mansarde en compagnie deux voyous des bas-fonds de Londres.

Il avait si peu confiance en sa valeur et craignait tant les moqueries qu’il attendait la nuit noire pour aller secrètement porter ses manuscrits dans la boîte aux lettres des éditeurs et des journaux londoniens.

L’un après l’autre, ceux-ci étaient refusés, mais il persévéra, longtemps...

 

Enfin vint le grand jour : l’une de ses histoires fut acceptée.

On ne lui offrait aucune rémunération, c’est vrai, mais peu lui importait.

L’éditeur le félicitait ! Quelqu’un reconnaissait son talent !

Il était si transporté qu’il déambula dans les rues avec des larmes de joie.

 

À partir de ce moment, l’espoir et la confiance le gagnèrent et son avenir fut transformé.

Mais, sans cet encouragement, il aurait peut-être continué à travailler toute sa vie dans un entrepôt.

Cet homme ne t’est pas inconnu : il s’appelait Charles Dickens !

Il est aujourd’hui considéré comme le plus grand romancier de l'époque victorienne.

 

Ne doute jamais de ton talent,

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Encore un article très intéressant, j'aime bien la comparaison de "l'étranger qui débarque et qui vide le frigo" "

 

Claudine Fouache