Une autre histoire inspirante d’un auteur célèbre

L'histoire inspirante de l’un des maîtres de la Science-Fiction... H. G. Wells
MailyBlog 70 - Une autre histoire inspirante d’un auteur célèbre

MailyBlog #70

Olà fourmiz !

 

Il y a un demi-siècle, un jeune garçon travaillait dans un magasin de draperies londonien.

Il se levait à cinq heures du matin, balayait la boutique et trimait quatorze heures par jours pour quelques misérables sous.

Il exécrait son travail plus que tout.

 

Au bout de deux ans, il n’y tint plus et un matin, il partit de la maison sans attendre le petit déjeuner.

Il parcourut plus de vingt kilomètres et arriva chez sa mère qui était gouvernante dans une propriété.

Il lui fit part de son désespoir, pleura, supplia, jura de se tuer si on le forçait à demeurer dans cette boutique...

 

Puis il écrivit une longue lettre à son vieux maître d’école, lui avouant qu’il était à bout, qu’il ne voulait plus vivre.

Le maître lui adressa une réponse réconfortante, dans laquelle il lui disait qu’il l’avait toujours jugé très intelligent, capable de grandes choses et destiné à une vie meilleure.

Finalement, il lui offrit, un emploi d’instituteur.

 

Ces bonnes paroles et ces quelques éloges suffirent à transformer l’avenir du jeune homme.

Elles eurent aussi une profonde répercussion sur la littérature anglaise.

Il a écrit plus de 50 livres, le double de nouvelles et a gagné une véritable fortune.

 

Il ne t’est surement pas inconnu, c’est l’un des maîtres de la Science-Fiction... H. G. Wells !

Alors si tu connais un ou une auteur(e) qui en ce moment doute de son talent et qui a envie d’arrêter, de baisser les bras et d’abandonner...

Deviens pour lui ou elle ce maître d’école réconfortant, sait-on jamais peut-être qu’ainsi tu vas participer à l’envol d’une future célébrité ;)  

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Encore un article très intéressant, j'aime bien la comparaison de "l'étranger qui débarque et qui vide le frigo" "

 

Claudine Fouache