Impression à la demande

Impression à la demande livre, autoédition, POD, Print On Demand, Bod, lulu, iggybook
MailyBlog 49 - Impression à la demande

Impression à la demande

MailyBlog #49

Olà Fourmiz !

Il existe beaucoup de solutions pour imprimer son livre.

La plus simple selon moi quand on est auteur autoédité c’est le POD - Print On Demand (impression à la demande en Français).

Je te parle de ça, car je cherche actuellement un site pour publier mon premier recueil de nouvelles au format papier

(Chut ! C’est une surprise, avant toi peu de gens étaient au courant ;)).

 

Qu’est-ce que l’impression à la demande ?

Je ne pense pas l’apprendre à grand monde, mais sait-on jamais...

En clair :

Dès l’instant où le client achète un livre sur une plateforme numérique ou chez un libraire traditionnel, le partenaire « Print on demand » reçoit l’information (le plus souvent par l'intermédiaire chez qui vous avez souscrit) et procède à l’impression du livre à l’unité puis se charge de l’expédier au client ou l’envoie vers l’intermédiaire qui lui se charge de l’expédier au client.

Comme on le sait, en économie, plus on produit en grande quantité, plus les coûts de production baissent. Si l’impression à la demande était avant marginale, les progrès de la technologie ont changé la donne.     

Le Print on demand comporte beaucoup d’avantages, si bien que même quelques éditeurs traditionnels s’y mettent dans certains cas :

 

·        Une qualité proche de l’impression traditionnelle

·        L’absence des coûts liés à la gestion des stocks, des retours et du pilon des livres.

·        Une meilleure distribution internationale

·        Un processus de vente digital pour un produit physique sans les contraintes financières habituelles.

·        Un impact moindre sur l’environnement.

·        etc. (liste non exhaustive)

 

Mais alors :

Quelle solution d’impression à la demande choisir ?

Quelle plateforme d’auto-édition te permettra une diffusion optimale de ton livre ?

On en recense un grand nombre depuis l’arrivée de CreateSpace sur le marché, car comme on l’a vu cette solution comporte beaucoup d’avantages surtout pour les auteurs autoédités.

Bod, Lulu, Creatspace, Ingram, Iggybook et j’en passe...

 

Ces prochaines semaines, je vais t’embarquer avec moi dans les coulisses de l’impression de mon livre !

J’espère que ça te plaît !

 

Pour commencer, j’ai dressé une liste de 15 questions à se poser avant de choisir sa plateforme d’auto-édition et d’impression à la demande sans se tromper.

On voit ça demain !

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Merci, encore des infos très précieuses. "

Claudine Fouache