Comment éviter un flop lors du lancement de ton livre ?

Comment vendre un livre
MailyBlog 95 - Comment éviter un flop lors du lancement de ton livre ?

MailyBlog #95

Olà fourmiz !

 

L’autre jour, dans le MailyBlog intitulé : IMPORTANT : J’ai besoin de ton avis !

Je t’ai proposé de créer des recueils d’anciens MailyBlog !

L’idée, c’était de créer des livrets avec 30 MailyBlog pour te permettre d’avoir des archives au format numérique pour une somme modique de quelques euros !

Je me suis dit, si June Summer me le réclame, c’est probablement que d’autres sont intéressés aussi !

 

Avec un gros point de suspension !

Je me suis fait la remarque : mais, Ethan... pourquoi penses-tu que tes abonnés paieraient pour quelque chose qu’ils ont déjà dans leurs boites mail ?

Je t’ai donc demandé de me répondre par mail si tu étais intéressé...

Mon propre frère m’a dit : je ne paierai pas pour quelques choses que j’ai déjà ^^

Cela n’a pas manqué... c’est un véritable flop !

 

Bon j’exagère ;)

J’ai quand même eu plusieurs réponses positives et j’en suis moi-même étonné !

Même s’il n’y en a pas autant que je l’aurais souhaité, ça me permet d’ajuster mon offre en fonction de la demande.

S’il n’y avait eu aucune réponse positive, je n’aurais pas eu à faire le travail...

Et c’est là où je veux en venir dans ce mail !

 

Trop d’auteurs se lancent dans l’écriture de leurs livres à corps perdu sans avoir au préalable sondé le marché !

Sans étudier la gamme éditoriale et sans trouver son style éditorial.

Sans trouver son lecteur cible et sans avoir recueilli son avis.

C’est une grave erreur !

Ils perdent parfois 1 an de leurs vies à écrire un livre qui ne sera jamais lu !

 

Certains vont me dire : moi j’écris le livre qui me plait !

S’il me plait, il va bien plaire à d’autres et se vendre...

Non non non !

C’est le meilleur moyen de faire un flop lors du lancement de ton roman !

Et crois moi, je l’ai appris à mes dépens avec les nouvelles vendues à l’unité...

Souvent, ce que tu considères comme l’idée du siècle est bien souvent une idée vraiment nulle !

Je te conseille d’adopter la formule du Lean Startup !

 

Le lean start up (de l'anglais lean, « maigre », « sans gras », « dégraissé ») est une approche spécifique du démarrage d'une activité économique et du lancement d'un produit.

C’est le programme de lancement d’un produit qu’adoptent de plus en plus d’entreprises, car c’est celle qui fonctionne le mieux.

L’idée c’est de lancer un produit qui n’est pas terminé, pas abouti, de le vendre et d’obtenir des retours clients.

J’ai appris cette méthode d’Eric Ries, l’auteur de Lean Startup, l’un des livres de business les plus intéressants et les plus vendus dans le domaine.

Alors concrètement, comment l’appliquer à l’autoédition, je te laisse l’imaginer et être créatif...

Si tu le souhaites, je te ferai un MailyBlog plus approfondi sur le sujet avec des exemples concrets d’auteurs à succès.

 

Pour les sceptiques, ce n’est pas parce que tu proposes des sondages à tes lecteurs que tu vas te mettre à écrire un livre « commercial » qui ne te plait pas juste pour vendre plus, loin de là !

En faisant des sondages, tu vas pouvoir écrire ton livre avec ton style, ta méthode, ton histoire... mais en ajustant selon les retours de tes lecteurs.

Par exemple : pour mon premier roman...

Je te lâche l’info comme ça : c’est un thriller ;)

La première chose que j’ai faite ces derniers jours, avant même d'écrire, c’est de m’inscrire dans un groupe fans de thriller et de poser des questions !

 

Ma première : Quel est votre genre de thriller favori ?

Réponse de plus de 150 personnes : le thriller psychologique ou le thriller gore !

Ce que j’en déduis : les lecteurs aiment quand il y a du suspens, de la psychologie et probablement des personnages et des héros torturés...

Est-ce que je vais pour autant écrire un thriller gore simplement parce que les gens aiment ?

Certainement pas, ce n’est pas mon style !

 

Ma deuxième : Quel est votre auteur de thriller favori ?

Réponse de plus de 170 personnes : Franck Thilliez, parce qu’il (selon eux) fait des recherches approfondies, que ses histoires sont réalistes, ses personnages sombres et que c’est un dieu du suspens et de l'intrigue !

Est-ce que je vais pour autant copier le style de Thillez simplement parce que les gens aiment ?

Certainement pas, je vais juste étudier ses livres pour comprendre pourquoi ses lecteurs y sont tellement accros !

Quelle est sa trame narrative de ses histoires, comment utilise-t-il le suspens, les cliffhanger, etc... ?

 

Voici ce que je te conseille :

Avant même d’écrire ton livre : pose des questions, propose des sondages, recueil des avis...

Cela t’évitera de faire un flop le jour J et plus encore, ça te permettra d’engager ta communauté de lecteurs autour de l’écriture de ton roman !

C’est le meilleur moyen de vendre ton livre avant même de l’avoir écrit !

 

À demain,

Ethan

 

PS : Pour ceux intéressés par les recueils de MailyBlog, suite à vos retours, j’ai décidé de les publier, mais sous une autre forme et avec une autre fréquence de publication !

Je t’en reparle bientôt.

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Je veux te remercier pour tes perles quotidiennes. (...) J'adore ! "

 

Véronique Attigner