· 

Il est grand temps de vous mettre aux livres numériques

J’ai décidé écrire cet article, car j’ai récemment découvert une étude rendue publique en mars 2017 et conduite par L’ipsos pour le CNL (centre national du livre) sur un échantillon de 1000 personnes. Elle montre clairement que malgré une hausse de la lecture au format numérique, les Français sont toujours très attachés à la lecture au format papier. Les chiffres sont parlants : 89 % des Français lisent des livres au format papier contre 24 % au format numérique.

Les français et la lecture - IPSOS / CNL

Ce chiffre de 24 %, peut paraître déjà énorme, il représente tout de même à un point prêt, le quart de la population des lecteurs français. Mais aux États-Unis, « Amazon a annoncé pour la première fois en 2010 que le nombre eBook vendus était supérieur au nombre de livres papier. » (Wikipédia) En 2010 !

 

J’ai eu l’occasion de passer une semaine à Londres cet été. J’ai été surpris par nombre de personnes, dans le métro ou dans la rue, possédant des liseuses. Dans chaque wagon, j'ai remarqué à chaque fois une à trois personnes plongées dans leurs lectures numériques, c’est nettement plus rare en France.

La lecture numérique — Les Français préfèrent les livres papier !

Je me suis donc posé la question : pourquoi les Français sont-ils si frileux à l’idée de lire au format numérique ?

 

C’est vrai que la France reste un pays très traditionaliste et conservateur, plus que les pays anglo-saxons. C’est d’autant plus vrai quand on parle de littérature. Et c’est bien normal ! Après tout, si la France peut s’enorgueillir d’une chose c’est bien de sa culture, de sa langue et de sa littérature.

 

La faute revient selon certains aux libraires et aux éditeurs qui ne font que peu d’effort pour promouvoir les liseuses et les eBook. C’est une manière pour eux de protéger leur écosystème. Le livre papier rapporte plus et si tout le monde se mettait à lire des livres numériques, les bénéfices seraient moindres.

 

Pour Antoine Dreyfus, responsable marketing tablettes et liseuses chez Amazon Europe, c’est à cause de : « la faible allure à laquelle les éditeurs français ont converti leurs catalogues en numérique » (LeMonde)

 

Pour d’autres, ce sont les prix encore prohibitifs par rapport à la même publication au format papier qui freine les Français. C’est vrai qu’en France une loi impose l’application d’un prix unique pour le livre selon le format et la réédition. Dans notre pays, c’est l’éditeur qui fixe le prix, contrairement à d’autres où c’est le libraire. Ce n’est pas un mal, car dans un sens cette loi protège les auteurs, malheureusement, elle pénalise les lecteurs à la merci des prix pratiqués par les éditeurs.

 

Selon Michaël Dahan, PDG de Bookeen (fabricant indépendant de lisseuses), « la principale raison vient du prix relativement élevé des ouvrages. » (LeMonde)

 

Entre 20 à 40 % moins cher que le format papier, le format numérique reste cher pour beaucoup. Souvent les livres au format poche, édité généralement un an après le format broché, coutent même moins cher qu’un livre au format numérique. Un comble sachant que la distribution d’un livre numérique coute bien moins cher et qu’il n’y a pas d’impression, de stockage, etc.

 

Mais si les ventes des livres traditionnels fonctionnent toujours aussi bien à l’ère du tout numérique, c’est surtout à mon sens que nous avons chacun une histoire et des expériences particulières avec le livre au format papier. Les sensations sont géniales : l’odeur du livre neuf, la texture du papier sous les doigts, pouvoir offrir l’ouvrage à des proches, le placer fièrement dans sa bibliothèque et le ressortir quand on veut.

Rien que d’en parler affluent à ma mémoire de vieux souvenirs d’enfant quand, blotti dans ma couette du Roi Lion, je dévorais les aventures des six compagnons de Paul Jacques Bonzon. Pas la nouvelle édition avec la couverture souple, mais l’édition de 1983-1988 avec la couverture cartonnée vert moche. 

Fun fact : en cherchant une image pour illustrer l'article, j'ai trouvé un lot de 37 livres de la collection à vendre sur eBay ici

 

Alors tu vas me dire, c’est cocasse quand même de faire l’apologie de la lecture papier dans un article dont le but est de convaincre de passer au numérique ! 

La lecture numérique — Les avantages du livre numérique !

C’est là où je veux en venir ! Les deux ne sont pas incompatibles ! J’ai toujours aimé lire au format papier et je lirais toujours au format papier. D’ailleurs, certains formats comme les beaux livres avec photos ou les livres illustrés type bande dessinée ne s’y prêtent pas du tout. L’autre jour encore, j’ai acheté Sapiens : une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Harari, je t’en ai parlé ici. C'était impensable pour moi d’acheter ce beau livre au format numérique.

 

En fait, selon l’étude du CNL citée plus haut seuls 2 % des lecteurs lisent exclusivement en numérique.

 

Cependant, la lecture numérique présente nombreux avantages et c’est pour cela que je t’encourage à t’y mettre.

 

  • Déjà, différents supports existent ! Tu n’es même pas obligé d’avoir une liseuse ! De plus, tous les supports sont synchronisés sur Amazon ou la Fnac, les deux principaux « libraires numériques » en France. C’est-à-dire que tu peux commencer un roman le soir avec ta liseuse, le continuer dans le métro le lendemain avec ton smartphone, le reprendre à la pause au bureau, sur ton ordinateur et le finir en fin de journée sur ta tablette, les pieds dans tes chaussons au retour du boulot. Le tout sans même avoir à rechercher la page !

 

  • Beaucoup de gens disent : « oui, mais je n’aime pas lire sur un écran, c’est fatigant et en plus ce n’est pas agréable. » Lire sur une liseuse, ce n’est pas comme lire sur un écran, car la technologie utilisée (l’encre numérique) est très différente des écrans classiques. On peut même lire en plein soleil à la plage sans s’abimer les yeux. Et contrairement à un écran d’ordinateur ou de télévision, il ne retarde pas l’endormissement. La liseuse permet même de lire dans le noir. 

 

  • Pour ceux qui aiment dire : « oui, mais eh ! Imagine la batterie qui coupe en plein milieu du suspens ! » Les batteries des liseuses durent aujourd’hui entre 1 semaine à 2 mois sans recharge selon la marque.

 

  • Vous avez aussi selon les liseuses et la marque, beaucoup de fonctions sympas :

 

    • En parlant de vous abimer les yeux pour ceux qui ont des problèmes de vue, vous pouvez même régler la taille des polices de caractère ou en changer. Fini la loupe et les myopes, le nez collé sur leurs livres.
    • Souligner du texte sans utiliser de stylo toujours perdu on ne sait où !
    • Chercher la définition d’un mot dans l’un des dictionnaires intégrés sans devoir l’emporter avec vous.
    • Traduire certains passages dans d’autres langues grâce à des traducteurs multilingues. La lecture d’auteurs anglais est devenue facile.
    • Connaitre les habitudes des autres lecteurs : par exemple, savoir combien de personnes ont souligné la même phrase que vous.
    • Connaitre les passages qui ont le plus marqué les autres lecteurs dans le livre.
    • Plus de soucis de perte de page, la liseuse garde en mémoire là où vous en êtes.

 

  • L’autre avantage est le nombre de livres que vous pouvez avoir dans votre sac, entre 3000 ou plus selon les liseuses !

 

  • Le tout pour un poids d’environ 200g ! Imaginez, vous pouvez partir à l’autre bout du monde en vacances avec toute votre bibliothèque sur le dos ou trimbaler avec vous dans la journée ce roman de 1250 pages que vous adorez tant et le lire avec une seule main.

 

  • Le prix des liseuses démarre très bas comme : Le Kindle est à 69 euros. En ce moment même, il y a une promotion de Noël sur le Kindle Paper White : 99 euros au lieu de 129. Sur eBay il y a des enchères et des ventes flash tous les jours, surtout en cette période de Noël.

 

  • Le prix d’un livre numérique se situe entre 20 à 40 % moins cher que le même ouvrage au format papier, c’est donc un gros avantage pour ceux qui aiment lire, mais qui ont un petit porte-monnaie. Exemple : le dernier Dan Brown : Origine, dans le top 5 des meilleures ventes Amazon, coute 23euros au format broché contre 15 euros au format numérique : Voir ici. C’est-à-dire 8 euros de moins. Au passage, c’est une bonne suggestion de cadeau de Noël à offrir à vos proches.

 

  • Le catalogue de livres à lire est gigantesque : plus de 3 millions de livres dans toutes les langues et plus de 200 000 en français rien que sur Amazon.

 

  • Il suffit d’une simple connexion wifi n’importe où dans le monde pour commander et avoir accès à tous ces ouvrages 7 j/7, 24 h/24, d'un simple clic !

 

  • Un accès à des milliers de livres à petits prix : entre 0,99 cents et 3 euros. On trouve même des livres gratuits lors de promotion ou dans le cas de livres tombés dans le domaine public comme : Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne que j’ai beaucoup aimé.

 

  • D’autres possibilités encore plus folles comme lire dans son bain sans peur de mouiller votre livre grâce à la nouvelle liseuse Kindle Oasis ou la kobo aura H2O, étanche à l’eau.

 

  • Et pour finir, c’est bien plus écologique ! Savez-vous qu'1 arbre est nécessaire pour fabriquer 100 livres ?

Alors convaincu ?

 

Si je n’ai toujours pas réussi à te convaincre de t’y mettre tu peux toujours demander à un proche de te prêter sa liseuse quelques jours, histoire de te faire ta propre opinion et ça ne te coûtera rien. À mon avis, il y a de fortes chances pour que tu l’adoptes dès les premiers essais.

 

Dis-moi dans les commentaires si tu lis au format numérique, au format papier ou les deux. Et si oui, quels sont les avantages et les inconvénients que tu vois à la lecture numérique ?

 

Quel sujet d’article t’intéresse le plus ?

 

1. Les Français et la lecture : Les habitudes de lecture des Français aujourd’hui.

Ou

2. Comment lire un livre numérique ? Tu es perdu entre les différents supports et formats ? Je t’explique tout.

 

Pour participer au sondage et voter pour le sujet du prochain d’article, inscris-toi à la newsletter (voir au bas du site) et reçois « l’enfant du phare », une nouvelle offerte en bonus. 

 

Ethan J Pingault