On me pose souvent cette question !

recueil de nouvelles ou nouvelle à l'unité
MailyBlog 119 - On me pose souvent cette question !

MailyBlog #119

Olà Fourmiz !

 

Hier comme je t’avais prévenu, pas de MailyBlog !

Je le répète pour ceux qui en sautent quelques-uns par manque de temps, j'écris 3 articles invités en retard pendant ces prochains jours, donc il est possible qu’un jour ou l’autre je saute un MailyBlog.

En parlant de ça, je suis super fier, car hier, j’ai écrit un article de plus de 2000 mots en 4h !

Un article très complet qui sortira le dimanche 2 juin et je peux te dire d'avance, tu vas apprendre beaucoup de choses sur comment trouver des lecteurs pour ton livre.

Avant pour écrire un article complet comme celui-là, il me fallait au moins 4 jours !

C’est rassurant de voir que le travail régulier paye autant, car c’est grâce au MailyBlog quotidien que je suis devenu plus rapide.

 

Je passe un peu du coq à l’âne, mais j’ai reçu une question de Nicolas sur FB qui revient assez régulièrement.

J’ai décidé de te partager notre échange, car je pense que ma réponse peut en intéresser plus d’un.

Voici la question de Nicolas :

« Bonjour Ethan,
Je découvre ton site
https://www.fourmiztory.com/boutique/ . Félicitations.
Quel revenu réussis-tu à générer avec ces nouvelles ?
Je vois que tes nouvelles font 7 à 8 pages : les gens qui les achètent ne se plaignent pas qu'elles sont trop courtes ?
Merci pour tes conseils avisés. »

 

Voici ma réponse à Nicolas :

« Bonjour Nicolas,
Pour être honnête avec toi et te faire gagner du temps, j'ai arrêté la nouvelle mensuelle à l'unité début avril. J'ai appris beaucoup sur mes capacités personnelles, sur l’écriture, comment raconter une histoire, le suspense, etc... C’était un vrai défi pour moi afin de me permettre de débuter dans l’autoédition et écrire quotidiennement. Mais si tu veux générer des revenus te permettant d’en vivre, ce n’est pas le bon filon, après 1 an et demi à l'avoir fait, j'en suis convaincu. Le problème, tu l’as souligné, c’est que certains auteurs proposent un roman complet à 0.99 cent, dans ce cas pourquoi acheter une nouvelle à ce prix. Si vraiment tu souhaites malgré tout te lancer, je te conseille plusieurs choses :

  1. Définir un public cible contrairement à moi ! J’écrivais pour un public trop large.
  2. Effectivement, préfère écrire des nouvelles plus longues. 7000 mots à 10000 mots minimum.
  3. Propose un concept avec une série ou des personnages, des lieux récurrents...
  4. Propose la première gratuitement.
  5. Utilise toutes les nouvelles que tu auras écrites pour les compiler en un roman et propose une version papier de celui-ci aux lecteurs de tes nouvelles.

Mais j'ai tellement appris que même si je n'ai pas gagné beaucoup d'argent, je renouvellerais cette expérience sans hésiter ! »

 

Sauf si tu m’as déjà posé cette question, je ne t’ai jamais partagé ça, je pense...

C’est un échec, car je n’ai pas réussi à en vivre (et c’est normal : voir les chiffres plus bas), mais c’est un échec dont je suis très fier !

Car en réalité, c’est un « échec » très relatif...

Je n’échangerai cette année et demie pour rien au monde, pas même en échange de mon roman en bestseller !

J’ai appris tellement de choses cette année et demie là que j’en ressors plus enrichi que jamais !

Ne serait-ce qu’en sachant ce qui plait et ce qui ne plait pas aux lecteurs et comment les rendre accros.

Tu dois t’en rendre contre, car j’utilise certaines de ces techniques de fidélisation du lecteur dans mes MailyBlog ^^

Sois fier de tes échecs, car c’est grâce à eux que tu apprends le plus !

 

Après, il y a un truc qui me chiffonne dans sa question !

« Quel revenu réussis-tu à générer avec ces nouvelles ? »

Si tu suis mes MailyBlog, tu sais que je n’ai aucun tabou par rapport à l’argent et que je t’en parle ouvertement...

Tu sais aussi que j’ai pour objectif de vivre de ma passion de l’écriture...

Mais commencer à écrire pour gagner des sous, ce n’est pas une bonne idée !

Franchement, il existe des tonnes de moyens pour gagner sa vie facilement aujourd’hui !

Devenir autoédité ce n’est certainement pas le chemin le plus rapide !

Imagine à 0.99 cent la nouvelle ça fait 0,35 cent de bénéfice sur Amazon.

Si tu ajoutes à ça la micro-entreprise à -22%, il te reste 0.27 centime de bénéfice dans la poche !

Si tu prends un salaire de 1500€ par mois, il faudrait vendre 5550 nouvelles par mois !

Autant te dire qu’avoir une nouvelle bestseller chaque mois alors que c’est un genre littéraire mineur, ce serait un véritable exploit !

Seul un auteur connu avec une bonne communauté pourrait y arriver.

Trouver un concept novateur (il y a un an, j’étais un (le ?) des seuls français à publier des nouvelles mensuelles à l’unité), pour dégoter la poule aux œufs d’or, ce n’est pas non plus une bonne idée.

Généralement quand il n’y a personne sur un marché, c’est probablement que quelqu’un a déjà essayé avant toi et a fermé ses portes avant ton arrivée parce que ça ne fonctionne pas :)

L’idée, ce n’était pas d’en vivre...

L’idée, c’était d’apprendre à raconter une histoire et me former à l’auto-édition et ça, c’est une véritable réussite !

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

" Je trouve toujours ça utile. Cela ne peut-être que bénéfique. Pour ceux qui débutent, et les écrivains en herbe en auto_édition, comme moi."

F. J. Thomas