Comment lutter contre le syndrome de la page blanche ? (la technique d’Ernest Hemingway)

J'ai longtemps eu ce fameux syndrome de la page blanche !
MailyBlog 29 - Comment lutter contre le syndrome de la page blanche ?

MailyBlog #29

Olà Fourmiz !

 

Est-ce que cela t’arrive de ne plus savoir quoi écrire ?

De te retrouver comme un idiot devant ta page blanche ou ton écran d’ordinateur ?

Tu as une heure ou deux devant toi, mais rien ne vient... rien !

 

Ça a dû t’arriver plus d’une fois j’imagine !

Je vais t’avouer un truc : j’ai longtemps eu ce fameux syndrome de la page blanche !

Comme tous les artistes, les musiciens, les peintres, les écrivains...

L’angoisse de la page blanche on l’appelle entre nous !

 

C’est bien normal, hein ? C’est comme ça, il y'a des jours avec et des jours sans !

Les muses ne se penchent pas au-dessus de nos épaules chaque jour.

Je vais te dire un truc : Non, non, non et cent fois non !

Ce n’est pas normal !

 

Je vais te dévoiler la technique attribuée à Ernest Hemingway.

Grâce à cette technique, cela fait plus d’un an que j’écris chaque jour.

Un an que je ne me suis pas assis devant mon ordinateur sans savoir quoi écrire.

Ce n’est pas bon chaque jour, des fois je supprime tout, mais je ne reste jamais plus de 5 minutes bloqué dans mon processus écriture...

 

Voici ce qu’Hemingway explique dans sa biographie :

 

“ La meilleure façon c’est toujours de vous arrêter quand vous arrivez à bien écrire et que vous savez déjà ce qui va se passer ensuite dans votre histoire. Si vous faites cela chaque jour, vous n’aurez jamais de blocage. Arrêtez-vous toujours quand vous arrivez à bien écrire et ne pensez pas à cela, ne vous inquiétez pas, jusqu’à ce que vous vous remettiez à écrire le jour suivant. De cette façon, votre subconscient travaillera sur votre livre sans arrêt. Mais si vous pensez à votre livre de façon consciente ou vous inquiétez pour cela, (…) votre cerveau sera fatigué avant même que vous commenciez.”  Ernest Hemingway

 

À chaque fois que tu bloques dans ton récit, il est déjà trop tard !

Ce qu’il propose de faire est très simple :

1. Arrête-toi d’écrire à un moment où tu es encore dans le flow, ainsi tu y resteras jusqu’à la prochaine fois.

2. Pour être certain de redémarrer facilement, note de façon précise comment doit se poursuivre ton texte (histoire, idée, ambiance, ressentie du personnage, musique à écouter, etc…) et même des encouragements à toi-même pour le lendemain !

 

Avec cette technique impossible d’être bloqué dans l’écriture de ton livre

C’est un gain de temps précieux...

Plutôt que de revenir le lendemain sans réellement savoir par où repartir, tu sauras précisément quoi écrire.

 

Technique lu et approuvée !

 

À demain,

Ethan

Tu aimes cet article ?

 

C’est un MailyBlog !

 

Si tu es prêt à recevoir chaque jour un email rempli d'idées de lecture, d’astuces d'écriture et de conseils sur l’autoédition comme celui que tu viens de lire et tu veux être sûr de n’en manquer aucun, inscris-toi ici :

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment d’un simple clic.

"  J'apprécie ton approche enthousiaste du contact avec les lecteurs, c'est ce qui me manque je crois. "

 

June Summer